Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
État islamique
Par Aziz Enhaili
Rédacteur en chef, Tolerance.ca
Aziz Enhaili est spécialiste du Moyen-Orient, de l’islam et de politique étrangère. Il est contributeur irrégulier au volet «voisinage» du groupe Europe2020. Il s’agit d’une unité européenne dédiée à la recherche dans le domaine de prospective internationale. Il  a contribué à trois ouvrages collectifs dirigés par Barry Rubin : Political Islam (Londres: Routledge, 2006) et A Guide to Islamist Movements (New York: M.E. Sharpe, 2010) ainsi qu’à la publication : Pluralisme, Modernité et Monde Arabe, dirigée par Marie-Hélène Parizeau et Soheil Kash (Presses de l’Université Laval, 2001), en signant le chapitre «Pluralisme et islamisme au Maghreb. Le cas du Maroc». 
Articles de cette chronique
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
L’État islamique est une organisation terroriste. Elle inquiète plusieurs pays au Moyen-Orient et en Occident. Elle est perçue comme une grande menace à la sécurité de la région et au-delà. D’où la mobilisation de plusieurs États arabes et occidentaux et leur décision de la combattre sur plusieurs fronts. Le Canada fait partie de cette coalition internationale de ''bonne volonté''. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Le groupe extrémiste dit "État islamique" bouscule les lignes. Son avancée fulgurante durant cet été lui a fait gagner de nouveaux territoires et le concours de nouvelles recrues en provenance d’Occident et de nombreux pays musulmans. Le réseau terroriste a réussi en peu de temps à coaliser, à l’initiative des États-Unis, plusieurs pays contre lui. La France n’a pas résisté à la tentation de rejoindre cette coalition "de bonne volonté." (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Sur fond d’impasse politique totale à Bagdad, les terroristes de l’État islamique continuent leur avancée militaire en Irak. Ils mènent également leur campagne sur le front de communication publique. Dernier coup médiatique à leur actif à ce propos: le prêche de la prière du vendredi de leur ''calife'' autoproclamé. Une mise en scène riche en enseignements. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
En Irak, les succès sur le terrain militaire de l’État islamique en Irak et au Levant sont, entre autres, le fruit de la politique sectaire du premier ministre Maliki. Ils lui ont permis de prendre de l'assurance au point de franchir le pas symbolique et annoncer le réablissement du Califat islamique. Désormais, l'EIIL/EI représente plus que jamais une menace à la sécurité de plusieurs pays dans la région et même au-delà. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
L’Irak se trouve à un tournant de son histoire. Ses dirigeants ont en quelque sorte le choix entre deux possibilités complexes: le sauver de ses démons intérieurs ou l’abandonner à son sort. Il faut reconnaître que ses voisins ne lui facilitent pas la tâche non plus et profitent de ses faiblesses pour prospérer à ses dépens. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
L’équilibre sociopolitique irakien hérité du diktat de l’occupant américain est très fragile. Il peut se rompre à tout moment. La politique confessionnelle de Nourri Al-Maliki, sortie tout droit du laboratoire néoconservateur de la destruction constructive, si elle maintient pour le moment la mainmise chiite sur le pays, renforce les insurgés sunnites de l’EIIL et peut aboutir à terme à l’implosion de l’Irak. Menaçant la sécurité nationale des pays du voisinage et leur intégrité territoriale. (Texte intégral)
<<  Préc.   1 [2]     

Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter