Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
Campus
par Miriam Rabkin, Collaboratrice de Tolerance.ca®
Plusieurs Canadiens se targuent d’appartenir à un pays qui joue un rôle de premier plan en matière de multiculturalisme. Ils oublient en cela que le vent a tourné depuis les événements du 11 septembre 2001. La lutte contre le terrorisme ainsi que le durcissement des revendications de certains groupes religieux ont provoqué un sentiment d’inquiétude, voire d’hostilité à l’égard du multiculturalisme en général et de certaines communautés en particulier. Tolerance.ca s’est entretenu avec des spécialistes, des professionnels récemment diplômés ainsi que des étudiants sur les questions touchant cette nouvelle réalité. Le multiculturalisme renforce-t-il le sentiment d’appartenance à la société canadienne ou, au contraire, exacerbe-t-il les différences? (Texte intégral)
Un peu moins de 5,1 millions d'élèves étaient inscrits dans les écoles publiques primaires et secondaires canadiennes pendant l'année scolaire 2008-2009, en baisse de 0,5 % par rapport à l'année scolaire précédente. (Texte intégral)
En 1990-1991, près de 340 000 jeunes de 20 à 24 ans ou 16,6 % étaient sans diplôme d'études secondaires et n'étaient pas inscrits à l'école. Ce taux de décrochage de l'enseignement secondaire a diminué de façon significative tout au long des années 1990 et 2000. (Texte intégral)
Pendant l'année scolaire 2009-2010, environ 542 000 étudiants de l'enseignement postsecondaire de 15 à 24 ans avaient un emploi. Ce chiffre correspond à un taux d'emploi de 45 %, en baisse comparativement à 48 % en 2007-2008, soit un peu avant le ralentissement économique. Néanmoins, ces taux étaient bien au-dessus de ceux observés au cours des années 1970, alors que 25 % des étudiants travaillaient. (Texte intégral)
Les étudiants canadiens inscrits à temps plein à un programme de premier cycle cet automne ont fait face à une augmentation légèrement plus élevée des frais de scolarité pour l'année universitaire 2010-2011, soit à une croissance de 4,0 % comparativement à une hausse de 3,6 % en 2009-2010. (Texte intégral)
En 2008, 20 % des adolescents canadiens âgés de 15 à 19 ans n'étaient plus aux études. Ce pourcentage était supérieur à la moyenne de 15 % observée dans l'ensemble des 31 pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). (Texte intégral)
QUÉBEC - Le président de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), Xavier Lefebvre Boucher, s'est dit peu surpris par l'approche du gouvernement pour le budget Bachand, et s'avoue déçu par l'exercice. (Texte intégral)
OTTAWA  - Le budget de 2010 comporte des investissements judicieux pour aider les étudiants à poursuivre des études postsecondaires et pour aider les nouveaux diplômés à trouver un emploi, mais il comprend peu de mesures pour venir en aide aux étudiants actuels qui sont aux prises avec des pertes de revenus de 500 millions de dollars, en raison de la récession de l'été dernier et qui ont de la difficulté à payer les droits de scolarité qu'exigent les collèges et les universités.
  (Texte intégral)

Les collèges du Québec redoublent d'efforts pour offrir des programmes flexibles, qui répondent aux besoins des adultes en formation.
  (Texte intégral)

Leona Aglukkaq, ministre de la Santé du Canada, remettra un peu plus de 230 000 dollars à la Commission des étudiants du Canada pour un projet qui mise sur la participation des jeunes aux initiatives de réduction du tabagisme.

  (Texte intégral)

12 3 4 Suiv.>>

Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter