Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

L’EUROPE SANS L’ANGLETERRE (2e Partie). Ouverture sur le règlement du conflit de l’Ukraine et une nouvelle géopolitique

par
Ph D, M Ind, B Ed
Partagez cet article

Guerre en Ukraine. Les relations russo-ukrainiennes dans une nouvelle Europe

Placés devant l’instrumentation du conflit ukrainien, force nous est de constater que l’hégémonisme étasunien renforce une dynamique créant des conflits en boucle. Les guerres récentes de l’Irak et de l’Afghanistan, suivies de la déstabilisation de ces pays, n’ont pu donner lieu à une remise en question de la machine de guerre étasunienne ; elles ont au contraire contribué à la renforcer. La guerre du Donbas donne une « opportunité » — si l’usage de l’expression ne s’avère pas sinistre dans les circonstances tragiques d’une guerre — d’aborder de front la question de l’interventionnisme ne serait-ce que sommairement. L’analyse du problème des tensions régionales en Eurasie, les réactions qu’elles ont entraînées et qu’elles génèrent de part et d’autre de la ligne de front du conflit nous amènent à nous tourner vers les mécanismes de coopération économique à mettre en place sur le continent européen en vue d’en unir les partenaires naturels au lieu de les diviser pour mieux régner sur le modèle de nouvelles pratiques colonialistes que l’interventionnisme incarne et perpétue.

Vous devez souscrire à un forfait d'abonnement pour accéder à la version intégrale de cet article. Si vous en avez déjà un, veuillez vous connecter.
Profitez d’un accès illimité à Tolerance.ca pour moins de 10 cents canadiens par jour (moins de 7 centimes d’euro).


* Le ministre de la Défense américain Lloyd J. Austin III et le secrétaire d'État américain, Antony J. Blinken, lors de leur rencontre avec le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy dans la capitale ukrainienne, le 24 avril 2022. (Image : ministère de la Défense américain). 


Analyses et Opinions
Cet article fait partie de

La Chronique de Richard Tremblay
par Richard Tremblay

Richard Tremblay est chorégraphe et vit au Québec.  Outre ses travaux en danse contemporaine à Montréal, il mène en Inde des projets de recherche et de création depuis une trentaine d’années, avec le soutien de l’Institut Indo-Canadien Shastri et du Conseil... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Richard Tremblay
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter