Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
États-Unis
Joe Biden, 78 ans, a été investi, mercredi 20 janvier 2021, à Washington, 46e président des États-Unis, quelques minutes après Kamala Harris, 56 ans, qui devient la première femme vice-présidente des États-Unis. Kamala Harris est aussi la première femme noire à occuper ce poste.  Donald Trump, le président sortant, n’a pas assisté à l’investiture, contrairement à son vice-président, Mike Pence, qui était présent à la cérémonie. (Texte intégral)
Donald Trump a reconnu finalement jeudi soir le 7 janvier 2020 qu’il ne sera pas président, mettant ainsi fin à un mois d'efforts pour renverser le résultat des élections. Cet aveu survient après que ses partisans, qu’il a lui-même encouragés, ont saccagé les bureaux du Capitole faisant quatre morts.

« Le Congrès a certifié les résultats et une nouvelle administration entrera en fonction le 20 janvier« , a déclaré Trump dans une vidéo publiée sur Twitter jeudi soir. « Mon objectif est maintenant de garantir une transition du pouvoir en douceur, sans aucun heurts. » (Texte intégral)

L'administration Trump a officiellement reconnu que Joe Biden avait remporté les élections et qu'il avait donc le droit d'accéder aux ressources prévues pour la période de transition jusqu'au 20 janvier, date à laquelle le président élu est censé prêter serment. (Texte intégral)
 Joe Biden, président élu des États-Unis : Nous devons restaurer l'âme de l'Amérique

 


 

 

 

 

 

 



 

 


  (Texte intégral)

par Aziz Enhaili, Collaborateur, membre de Tolerance.ca®
Plus on se rapproche du jour fatidique du 8 novembre, plus les sondages se succèdent et annoncent pour la plupart une défaite pour Donald Trump. Pour justifier ses retards derrière son adversaire Hillary Clinton, le candidat républicain parle d'un vaste complot ourdi par les médias et la machine démocrate pour le faire perdre. Un argument qui est loin de convaincre en dehors de ses partisans purs et durs. Le ralliement de plusieurs figures républicaines à la candidature de la démocrate montre les limites de cette affirmation. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Collaborateur, membre de Tolerance.ca®
Le candidat républicain Donald Trump et ses sympathisants ne sont pas les seuls américains qui accusent Hillary Clinton de manquer d’honnêteté et de transparence. Ce qui lui est arrivé hier à la cérémonie de commémoration des attentats du 11-Septembre à New York n’est pas de nature à arranger ses affaires à ce niveau. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Collaborateur, membre de Tolerance.ca®
La campagne présidentielle américaine est entrée dans sa dernière ligne droite. Un peu plus de deux mois séparent les électeurs du jour fatidique du 8 novembre prochain. Pourtant, le président Obama a décidé de poser un geste historique dans le domaine juridique. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Collaborateur, membre de Tolerance.ca®
Le candidat républicain Donald Trump a mauvaise presse en particulier chez les Mexicains. Une réputation due à ses déclarations controversées quand elles ne sont pas racistes à leur propos. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Collaborateur, membre de Tolerance.ca®
Depuis son investiture comme candidat républicain, Donald Trump continue, sans relâche, de dépeindre son adversaire Hillary Clinton comme une politicienne corrompue. Il exploite le financement étranger de la Fondation Clinton pour accréditer cette accusation. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Collaborateur, membre de Tolerance.ca®
Moins de 80 jours séparent les Américains de leur élection présidentielle du 8 novembre prochain. Pourtant, le bateau du candidat républicain à la Maison-Blanche Donald Trump a encore de la difficulté à lever le voile. Ses différents ajustements d’équipe de campagne n’y changent rien. (Texte intégral)
12 Suiv.>>

Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter