Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Marie Mai évoque Léonard Cohen au Grand spectacle de la Fête nationale du Québec

par
Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Partagez cet article

«On vous croyait parti Mister Cohen, mais vous êtes encore là : Hallelujah ! », a dit Marie Mai en nommant le titre d’une des chansons les plus connues de Léonard Cohen.

C’est la dernière partie du Grand spectacle de la Fête nationale, diffusé le soir du 24 juin sur les quatre réseaux de télévision, qui a été, pour moi, la plus émouvante. 

Marjo, notre rockeuse nationale, est même arrivée en hélicoptère !

J’ai été touché par l’hommage fait par Marie Mai à tous nos interprètes disparus, mais pas oubliés, comme elle l’a si bien dit : de Gerry Boulet à Pauline Julien, en passant par la chanteuse d’origine américano-mexicaine, Lhasa de Sela, qui fut une pionnière de la chanson immigrante au Québec. Et nous avons, bien sûr, tous été touchés par l’hommage fait à Michel Louvain et à sa «Dame en bleu», que tous les artistes ont chanté en chœur.

J’ai toujours admiré Marie Mai (même si elle a déjà chanté à la Fête du Canada, mais bon…) pour son talent et ses compositions, mais aussi pour son élégance, sa beauté sensuelle et cette tendresse sincère qu’on voit dans ses yeux.

Donc, alors que Marie Mai évoquait «toutes ces voix qui nous transportent», j’ai été agréablement surpris (mais pas étonné) qu’elle nomme aussi Léonard Cohen.

«On vous croyait parti Mister Cohen, mais vous êtes encore là : Hallelujah », a-t-elle dit en nommant le titre d’une de ses chansons les plus connues. De plus, elle n’a pas dit COWEN, comme certains le font chez nous, mais bien Cohen, conformément à la prononciation française.

J’ai trouvé très juste que Marie Mai cite la composition «Hallelujah». Ce mot hébreu provient, comme on le sait, de la liturgie juive et il signifie Gloire à Dieu. Mais, comme l’a expliqué Léonard Cohen dans une interview, ce n’était pas dans un sens religieux qu’il l'avait employé, mais parce qu'il s'agit d'un chant d'allégresse, qui exprimait, pour lui, sa foi dans la vie. Le rappel du titre de la chanson convenait donc tout à fait alors que nous sortons à peine d’une pandémie.

L’évocation par Marie Mai des noms d’artistes tels que Léonard Cohen et Lhasa de Sela m’a paru d’autant plus naturelle qu’elle ne me semblait pas dictée par une quelconque politique de la «diversité», diversité que les organisateurs semblaient à tout prix vouloir associer à l’édition 2021 de notre Fête nationale.

Mais on ne peut au Canada, et maintenant au Québec, évoquer la diversité sans nommer les torts commis aux groupes «racisés».

On aura compris, mea culpa oblige, qu’à l’instar de notre mairesse de Montréal, il est de bon ton aujourd’hui de se rappeler les injustices subies par les minorités. Par toutes les minorités, bien entendu, mais pas par les minorités canadiennes-françaises du Canada, sans oublier les Acadiens.

La chanteuse Sarahmée nous a ainsi rappelé que «Le site du Manoir Richelieu à La Malbaie, où nous sommes réunis ce soir, est situé sur un territoire autochtone non cédé et nous reconnaissons les peuples autochtones (comme) ayant été les gardiens de ces terres et de ces eaux depuis les temps immémoriaux…»

J’ignore si les organisateurs étaient conscients de l’ironie : ce méa culpa était déclamé par une chanteuse d’origine sénégalaise, alors que les injustices qu’on évoque ont été commises par des Blancs…

Après une minute de silence, Corneille nous a gentiment prévenu que si l’on ne peut pas défaire le passé, on peut toutefois «réparer l’avenir».

Donc, à l’exception de ces leçons de morale, ce fut un très beau spectacle.

En rediffusion à Télé-Québec, samedi 26 juin 2021, 21h30.

Mais ce 24 juin 2021 sera mémorable aussi pour une autre raison, une raison historique !  L’équipe de hockey de Montréal, le Canadien, a en effet offert une victoire à ses fans, victoire qui lui permettra d’atteindre la finale de la Coupe Stanley pour une première fois depuis …1993.

25 juin 2021



Réagissez à cet article !

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Votre nom :
Courriel
Titre :
Message :
Analyses et Opinions
Cet article fait partie de

Bloc-Notes de Victor Teboul
par Victor Teboul

Victor Teboul est écrivain et le directeur-fondateur du magazine en ligne Tolerance.ca ®, fondé en 2002 afin de promouvoir un discours critique sur la tolérance et la diversité. 

Pour le dernier essai de Victor Teboul, cliquez sur : Les...
(Lire la suite)

Lisez les autres articles de Victor Teboul
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter