Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
Culture
Par Naïm Kattan
Il n'y a aucune description pour cet auteur actuellement.
Articles de cette chronique
La pièce de théâtre «Hâgar et la source»,  accompagne la fuite de Hâgar de son désert natal avec Abrah, un anthropologue venu d’ailleurs, qui tout épris d’elle, lui promet un monde fait d’amour, de passions et de faste. De l’autre côté des dunes de sable de son désert natal, Hâgar est déçue de sa nouvelle vie et elle est prise au piège par son mari Abrah et son médecin Pierre Kawabeli le Grec, un éminent savant des sciences de la mise au monde.  (Texte intégral)
Je viens d’apprendre le décès de Mavis Gallant. Je voudrais lui rendre hommage et évoquer une amitié d’une cinquantaine d’années. A la sortie d’un recueil de ses nouvelles, en anglais,  je lui ai consacré un article dans le Devoir. Elle en fut à la fois surprise et contente. (Texte intégral)
Je suis heureux et fier qu’Alice Munro soit la lauréate du Prix Nobel de littérature. On a longuement souligné la qualité de son œuvre. Ses nouvelles nous frappent par la profondeur de sa mise en lumière des pulsions et des mouvements de l’esprit de personnages simples qui vivent dans de petites villes de l’Ontario. (Texte intégral)
On célèbre cette semaine le cinquantenaire du grand discours de Martin Luther King.  Il affirmait son rêve, qui était aussi un espoir et un appel à l’action, pour l’élimination du racisme.  Il y eut un grand progrès aux Etats-Unis dans le combat contre le racisme qui fut atténué sans disparaître.
  (Texte intégral)

Les Brésiliens manifestent contre les dépenses illimitées de l’organisation de la Coupe du monde de football en 2014. Certes, il existe d’autres motifs d’insatisfaction : la corruption, les insuffisances des services publics, les besoins urgents des institutions scolaires et de santé. La colère des classes moyennes éclate dans divers pays.
  (Texte intégral)

Quotidiennement,  lisant le journal ou assistant au bulletin de nouvelles à la radio ou à la télévision, chacun de nous est cerné par la tragédie. Elle survient partout, à Damas, à Boston, au Bangladesh, à Bagdad… La liste s’allonge, interminable. On tue, on est assassiné, on est victime d’explosions de voiture piégée ou de kamikaze. (Texte intégral)
En 1948, au cours d’une réunion à Paris du groupe surréaliste dont je faisais partie, André Breton s’en est pris au journal Combat qui consacrait une page hebdomadaire à la jeunesse qui, pour lui, était un thème fasciste. (Texte intégral)
Philip Roth célèbre cette semaine son quatre-vingtième anniversaire. Il déclare qu’il a décidé d’arrêter d’écrire. Son œuvre est considérable. Des romans, des essais, des nouvelles. Chaque année, des journalistes et des critiques prédisent qu’il sera le récipiendaire du  prix Nobel. Il le mérite amplement.  (Texte intégral)
Je regarde le bulletin de nouvelles. Je suis l’actualité. Des images désolantes de violence, de meurtres, de conflits. Le monde va mal. Des tueries en Syrie, une guerre au Mali.  Des otages tués en Algérie. Et partout, en Asie, en Afrique, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud, des voitures piégées, des bombes, des kamikazes, des enlèvements. Aucun continent n’est indemne, aucune partie du monde n’est épargnée.   (Texte intégral)
Chaque jour les médias : télévision, radio, journaux rendent compte des guerres qui sévissent partout dans le monde. Des bombes font plusieurs dizaines de morts en Syrie, vingt victimes d’une voiture piégée à Bagdad, des manifestations au Caire, à Tunis finissent en échauffourées… (Texte intégral)
    [1] 2 3 4 5    Suiv.  >>

Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter