Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
Bloc-Notes de Victor Teboul
Par Victor Teboul
Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Victor Teboul est écrivain et le directeur-fondateur du magazine en ligne Tolerance.ca ®, fondé en 2002 afin de promouvoir un discours critique sur la tolérance et la diversité. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont des romans et des essais, et de nombreux articles. Il a été membre du jury des Prix littéraires du Gouverneur général du Canada pour la catégorie Essai  ainsi que du Jury du Conseil des arts pour l'attribution des bourses d'écrivains dans la même catégorie.

Voir le nouvel essai de Victor Teboul : Les Juifs du Québec : In Canada We Trust. Réflexion sur l'identité québécoise

(Crédit photo : Laforest et Sabourin, photographie)

Pour voir l'émission que Second Regard de Radio-Canada a consacrée à Victor Teboul, veuillez cliquer ICI

Il est l'auteur notamment du roman Bienvenue chez Monsieur B. !  (L'Harmattan, Paris) dont l'action se déroule dans les coulisses du pouvoir juif de Montréal. 

Pour vous procurer un ouvrage de Victor Teboul, veuillez cliquer ICI.

Auteur de plusieurs séries radiophoniques diffusées sur la chaîne culturelle de Radio-Canada, Victor Teboul a été professeur de lettres dans un collège, au nord de Montréal, et a enseigné l'histoire à l'Université du Québec à Montréal. Il a été membre du Conseil supérieur de l'éducation et du Conseil de presse du Québec.

Parmi ses diplômes universitaires, Victor Teboul détient un doctorat en lettres de l'Université de Montréal.

Il est le président de Tolerance.ca® Inc qui publie le webzine Tolerance.ca®.  

Pour plus d'informations sur Victor Teboul, veuillez cliquer sur : www.victorteboul.com

Pour consulter les ouvrages en format papier et numérique de Victor Teboul, cliquer ICI.

Veuillez cliquez sur l'image pour voir la 2e photo - Victor Teboul à l'exposition, «Je lis Montréal», sur les écrivains de Montréal, dans le cadre de Montréal, capitale mondiale du livre, été 2005. Photo © L. Labissonnière.
 
Articles de cette chronique

D'autres articles du même chroniqueur sont disponibles dans la version anglaise de notre site. Veuillez cliquer ici pour les consulter.

par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Les nouveaux médias menacent-ils les journalistes comme ceux, par exemple, du bulletin de nouvelles de Radio-Canada ? C’est la question que l’on doit se poser après le traitement fait à la vidéo, affichée sur YouTube, montrant des femmes portant la burqa et franchissant allègrement le contrôle d’embarquement pour prendre un avion d’Air Canada, sans avoir le moindrement à montrer leur visage, et par conséquent à s’identifier. (Texte intégral)
par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
L’actrice d’origine canadienne, Pamela Anderson a été censurée par des bureaucrates de la Ville de Montréal qui lui ont refusé le permis dont elle avait besoin pour présenter place Jacques-Cartier, dans le Vieux-Montréal, un événement promotionnel en faveur du végétarisme. (Texte intégral)
par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Tandis que les leaders des pays représentant les deux tiers du commerce et de la population mondiale et plus de 90 % du produit mondial brut se sont réunis à Toronto, les 25, 26 et 27 juin 2010, nos chaînes de télévision francophones du Québec se sont uniquement contentées de faire des comptes rendus de ce Sommet, sans plus, en y rapportant, comme il se doit et sans les analyser, les propos des Harper, Obama et Sarkozy. (Texte intégral)
par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
J’ai été agréablement surpris par la dernière émission de Tout le monde en parle, diffusée le 25 avril 2010 à la télévision de Radio-Canada. On pardonnera à Guy A. Lepage d’avoir invité (encore !) le petit copain Jean-François Mercier qui, curieusement, m’a même paru sympathique cette fois-ci. (Texte intégral)
par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Parlerons-nous français en 2050 ? Telle était la question débattue le 1e avril 2010 à l’émission Ici et là de Canal Vox, animée par Sophie Durocher. Et, pour faire contrepoids aux invités «québécois de souche», un invité anglophone, ancien journaliste de Radio-Canada, Dennis Trudeau. (Texte intégral)
par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
L’émission Tolerance in Quebec de la télévision anglaise de Radio-Canada (CBC), diffusée le 15 mars 2010 dans le cadre de la série sur l’identité canadienne Who Are We?, stigmatise le Québec, qualifié d’intolérant car les Québécois seraient réfractaires au port du voile et ils exerceraient de la discrimination à l’égard des minorités visibles. (Texte intégral)
par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
J’ai parfois l’impression que Tout le monde en parle devrait changer de nom pour s’appeler Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.  Avez-vous regardé l’émission du dimanche 21 février 2010 ? Gageons qu’un étudiant de niveau collégial aurait pu poser des questions plus songées au philosophe Charles Taylor que celles de Guy A. Lepage. (Texte intégral)
par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Périodiquement, l’ancien directeur au Québec du Congrès Juif canadien, M. Jack Jedwab, nous offre les résultats d’un sondage sur les attitudes des Québécois et des Canadiens à l’endroit des minorités. L’Association des études canadiennes que dirige M. Jedwab, depuis qu’il a quitté ses anciennes fonctions, engage pour ce faire la maison Léger Marketing, une firme reconnue pour le sérieux de ses enquêtes.
  (Texte intégral)

par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Joel et Ethan Coen sont de retour avec une comédie. A Serious man se déroule en 1967 dans un milieu juif du Midwest. On y suit les tribulations d’un professeur de physique d’une université tranquille de Minneapolis, la ville natale des frères Coen. Le prof, Larry Gopnik, perd sa femme qui s’amourache d’un de ses collègues, il a un fils qui se drogue en préparant sa Bar Mitzva, une fille qui vole de l’argent, un jeune frère un peu attardé, bref des ennuis qui s’accumulent, sans compter une voisine qui se fait bronzer nue… (Texte intégral)
par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Je n’ai pas connu Pierre Falardeau. Je regrette son départ et surtout de ne pas l’avoir connu personnellement, car j’aurais peut-être pu lui dire certaines choses. (Texte intégral)
<<  Préc.   1 2 3 4 5 [6] 7 8    Suiv.  >>

Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter