Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
Point de vue
par le Regroupement des organismes communautaires famille de Montréal (ROCFM)

Dans le débat public actuel sur les enjeux soulevés par la lutte étudiante, nous nous étonnons du silence de certains « grands citoyens » qui, par ailleurs, ne se gênent pas pour exprimer leurs intérêts quant à l’avenir des enfants et à imposer leurs idées sur l’éducation. (Texte intégral)

par Marc Lebuis, Point de bascule

Des abattoirs québécois paient une agence de certification halal contrôlée par la Muslim Association of Canada (MAC). La MAC a transféré des fonds à IRFAN-Canada, le collecteur de fonds du Hamas au Canada, jusqu’à ce que le statut d’organisme de bienfaisance d’IRFAN ne soit révoqué en avril 2011. (Texte intégral)

par Moriel Rothman

Jérusalem – A la fin du mois dernier, je suis allé au musée de l’Holocauste Yad Vashem, à Jérusalem. Là, au pavillon des enfants, face aux noms, aux bougies et aux vitraux, je me suis senti troublé, triste et en quelque sorte perturbé. (Texte intégral)

En investissant dans l’éducation, l’aide internationale canadienne favorise les taux de croissance de tous les secteurs de l’économie des pays pauvres, leur évite des dépenses importantes dans la guérison des maladies. Par son appui au micro- crédit aux micro-entreprises, elle contribue au PIB et à la création d’emplois. (Texte intégral)
par Yvon R. Théroux, bioéthicien, religiologue et théologien
Ici, le qualificatif « raisonnables » me semble le plus important dans tous les débats concernant la rencontre interculturelle et interreligieuse au cœur d’une société laïque. Chaque individu et chaque collectivité doivent assumer de vivre avec certaines contradictions, certains paradoxes et aussi, dans une certaine mesure, certaines contrariétés. (Texte intégral)
Le samedi 14 janvier 2012, la Tunisie fête la première année de sa Révolution : c’est le jour du départ du dictateur Zine El Abidine Ben Ali vers l’Arabie saoudite, suite à une manifestation de plusieurs dizaines de milliers de personnes dans le pays, et notamment au centre-ville de Tunis, rue Bourguiba. (Texte intégral)
L’élection en Tunisie du parti politique Nahda (qui signifie Renaissance en arabe) a surpris beaucoup de monde, surtout à l'étranger.
  (Texte intégral)

par Nael Georges, expert en droit arabe et musulman
La création des États nationaux au début de XXème siècle au monde arabo-musulman a permis aux citoyens de cette région de développer un sentiment d’appartenance à la patrie et non plus à la ummah. (Texte intégral)
Depuis le 2 juillet 2011, plusieurs citoyens envisagent de créer un mouvement politique voué à la réalisation de l’indépendance nationale. Ils veulent aussi rompre avec la dépendance énergétique, lutter contre la corruption et battre en brèche la ligne de parti. Ils se rencontreront le 21 août prochain à Montréal. Voici un premier texte qui vise à offrir un cadre de réflexion à la discussion. (Texte intégral)
Depuis le soulèvement du peuple tunisien, en passant par celui des Égyptiens, les médias ne cessent de parler de « printemps arabe ». Et pourtant, ces évènements qui ont secoué certains pays arabes et qui continuent à faire les manchettes dans beaucoup d’autres, n’ont pas souvent été un symbole de renaissance ou de floraison. (Texte intégral)
<<Préc.1 23 4 5 6 7 8 9 10 Suiv.>>

Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter