Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
Point de vue
par la Ligue des droits et libertés

Montréal - La grève étudiante est entrée dans une phase critique. Pour la Ligue des droits et libertés, les interventions des autorités ces derniers jours soulèvent des questions fort préoccupantes et ont donné lieu à des violations des droits et libertés. (Texte intégral)

par le Regroupement des organismes communautaires famille de Montréal (ROCFM)

Dans le débat public actuel sur les enjeux soulevés par la lutte étudiante, nous nous étonnons du silence de certains « grands citoyens » qui, par ailleurs, ne se gênent pas pour exprimer leurs intérêts quant à l’avenir des enfants et à imposer leurs idées sur l’éducation. (Texte intégral)

par Marc Lebuis, Point de bascule

Des abattoirs québécois paient une agence de certification halal contrôlée par la Muslim Association of Canada (MAC). La MAC a transféré des fonds à IRFAN-Canada, le collecteur de fonds du Hamas au Canada, jusqu’à ce que le statut d’organisme de bienfaisance d’IRFAN ne soit révoqué en avril 2011. (Texte intégral)

Les appels à l’adhésion aux « valeurs communes » de la société se multiplient, au Québec comme ailleurs en Occident, mais les ambigüités d’une telle démarche semblent évidentes. D’une part, le discours qui se structure autour de l’idée de conformité normative (c’est-à-dire, non seulement on doit respecter la loi, mais l’on doit intérioriser les « bonnes raisons » pour la respecter) révèle lui-même les paradoxes du problème. (Texte intégral)
par Moriel Rothman

Jérusalem – A la fin du mois dernier, je suis allé au musée de l’Holocauste Yad Vashem, à Jérusalem. Là, au pavillon des enfants, face aux noms, aux bougies et aux vitraux, je me suis senti troublé, triste et en quelque sorte perturbé. (Texte intégral)

Dans cette chronique, la première de deux qui abordent les dilemmes du vivre-ensemble, l’auteur affirme que la « sur-intégration » renvoie au fait de s’être identifié tellement à la normalité sociale que l’on devient soi-même, comme communauté, la norme. Si bien qu’il devient impensable (un contresens) que de dire d’un individu de naissance, d’ascendance, d’apparence, de langue et de nom franco-québécois qu’il « ne s’est pas intégré à la société québécoise » ou qu’il ne partage pas « notre monde commun ». Par conséquent, les appels à l’intégration au « monde commun » et à l’adhésion aux « valeurs communes » ne s’adressent qu’aux « autres », les « sous-intégrés ». (Texte intégral)
En investissant dans l’éducation, l’aide internationale canadienne favorise les taux de croissance de tous les secteurs de l’économie des pays pauvres, leur évite des dépenses importantes dans la guérison des maladies. Par son appui au micro- crédit aux micro-entreprises, elle contribue au PIB et à la création d’emplois. (Texte intégral)
par Yvon R. Théroux, bioéthicien, religiologue et théologien
Ici, le qualificatif « raisonnables » me semble le plus important dans tous les débats concernant la rencontre interculturelle et interreligieuse au cœur d’une société laïque. Chaque individu et chaque collectivité doivent assumer de vivre avec certaines contradictions, certains paradoxes et aussi, dans une certaine mesure, certaines contrariétés. (Texte intégral)
L’avez-vous remarqué comme moi ? Hier samedi, 7 janvier 2012, il a fait froid et un peu neigé. À Montréal, rue Saint-Antoine et rue Sainte-Catherine, deux manifestations autorisées ont eu lieu. De semblable, elles n’auront que ceci : l’une et l’autre ont rassemblé un nombre à peu près égal de manifestants.  (Texte intégral)
Les résultats provisoires de l’élection présidentielle 2011 au Congo-Kinshasa sont officiellement proclamés. Naturellement fêtés par le camp de Kabila donné gagnant, ils sont immédiatement, véhémentement et très largement contestés par l’ensemble ... (Texte intégral)
<<  Préc.   1 [2] 3 4 5 6 7 8 9 10    Suiv.  >>

Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter