Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Les médias, Harper et sa politique au Proche-Orient

Partagez cet article

La classe médiatique se demande pourquoi notre premier ministre Stephen Harper a fait montre d’un soutien inconditionnel pour Israël lors de la récente rencontre du G8 à Deauville.

Israël s’est acquitté de ses obligations en rendant 90% des territoires acquis de plein droit lors de la guerre des six jours en 1967.

C’est peut-être parce que contrairement aux autres chefs d’États qui ont signé une déclaration de paix au Moyen Orient lors de ce sommet, Harper a constaté l’irrationalité de l’exigence du retour d’Israël à ses frontières d’avant la guerre des Six jours.

La résolution du Conseil de sécurité adoptée en novembre 1967, est la pierre angulaire de ce que le Conseil qualifiait alors d’une paix durable «qui reconnaîtrait les besoins d’Israël d’avoir des frontières protégées et reconnues». C’est pourquoi cette résolution a été à la base de toutes les négociations de paix qui suivirent.

En rendant à ses voisins arabes 90% des territoires conquis de plein droit lors de la guerre des Six jours, Israël s’est acquitté de ses obligations.

Dans toute l’histoire de l’humanité, aucun autre pays dans le monde sauf Israël, n’a rendu des territoires acquis d’un agresseur dans un acte de légitime défense.

Traduction :

Golan Heights:Plateau du Golan
West Bank: Rive occidentale du Jourdain
Gaza: Gaza
Sinai: Sinai
90% des terres rendues= 61, 360 KM carré
100 % des terres conquises à la suite de la guerre des six jours.

6 juin 2011
 



Réagissez à cet article !

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Votre nom :
Courriel
Titre :
Message :
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter