Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
La Chronique de Aziz Enhaili, rédacteur en chef de Tolerance.ca
Par Aziz Enhaili
Rédacteur en chef, Tolerance.ca
Aziz Enhaili est spécialiste du Moyen-Orient, de l’islam et de politique étrangère. Il est contributeur irrégulier au volet «voisinage» du groupe Europe2020. Il s’agit d’une unité européenne dédiée à la recherche dans le domaine de prospective internationale. Il  a contribué à trois ouvrages collectifs dirigés par Barry Rubin : Political Islam (Londres: Routledge, 2006) et A Guide to Islamist Movements (New York: M.E. Sharpe, 2010) ainsi qu’à la publication : Pluralisme, Modernité et Monde Arabe, dirigée par Marie-Hélène Parizeau et Soheil Kash (Presses de l’Université Laval, 2001), en signant le chapitre «Pluralisme et islamisme au Maghreb. Le cas du Maroc». 
Articles de cette chronique
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Décidément, le pays des mollahs fait peur aux puissances sunnites du monde arabe. D'où un certain rapprochement de facto, du moins, avec l'État hébreu. Si celui-ci y trouve son compte, sa «politique palestinienne» viendra limiter l'efficacité d'un tel rapprochement. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Dès son entrée en fonction, Barack Hussein Obama a envoyé de nombreux signaux clairs quant à sa volonté de «pacifier» le Moyen-Orient («Obama en Égypte: les enjeux de sa visite»). Du jamais vu pour un Président américain. Du jamais vu pour un Président américain. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
En 1999, Mohamed VI devient nouveau roi du Maroc. Son prédécesseur, Hassan Il, avait dirigé le pays d'une main de fer durant presque quatre décennies. Depuis, s'est écoulée une décennie riche de développements sociopolitiques et de choix de politique étrangère et de défense. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Au lendemain du 12 juin dernier, Mahmoud Ahmadinejad est officiellement déclaré vainqueur à l'élection présidentielle. Un résultat contesté notamment par une partie du peuple iranien. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Le Maroc est le pays arabe qui a conservé la plus forte communauté juive. Historiquement, les juifs sont arrivés dans ce pays il y a plus de 2000 ans. Ils avaient converti des tribus berbères à leur religion. Les Romains leur avaient accordé un statut de nation distincte. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Les femmes marocaines ont toujours participé aux luttes politiques de leur peuple. Elles ont activement contribué à l'émancipation du pays et se sont engagées depuis dans le combat de liberté et de démocratie. Un combat encore à gagner. C'est dans ce cadre que s'inscrit leur longue marche vers l'égalité juridique et politique avec leurs compatriotes masculins. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Au Maroc, plusieurs lois participent des dynamiques sociales de discrimination de la femme et de sa marginalisation, aussi bien au sein de la famille que dans la société. C'est pourquoi la réforme progressiste du code du statut personnel en 2004 et les avancées professionnelles féminines sont hautement positives. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Au Maroc, les femmes participent significativement au marché du travail. Pourtant, leur participation au processus décisionnel politique demeure limitée. Pour des raisons liées à la fois à la culture patriarcale de la société et aux stratégies partisanes. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Les opposants à la réélection de Mahmoud Ahmadinejad comme président de l'Iran («Iran: Les raisons de la réélection de Mahmoud Ahmadinejad») ont réussi à faire de ce résultat un produit «radioactif» pour le régime théocratique. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
L'annonce de la réélection du président sortant Mahmoud Ahmadinejad a provoqué la colère et l'indignation principalement parmi la classe moyenne urbaine iranienne. Le non-respect par le Guide suprême de la procédure suivie précédemment au moment de l'annonce des résultats de l'élection présidentielle a renforcé ce sentiment de la victoire volée parmi les Iraniens opposés à Ahmadinejad. Plusieurs opposants considèrent d'ores et déjà que leur véritable président est Mir-Hossein Moussavi et non Ahmadinejad. (Texte intégral)
<<  Préc.   26 27 28 29 30 31 32 [33] 34 35    Suiv.  >>

Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter