Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
Observatoire des droits humains
jeudi 17 janvier 2019
Le vice-Premier ministre chinois Liu He, négociateur en chef sur les différends commerciaux avec les États-Unis, se rendra à Washington fin janvier, a annoncé jeudi le ministère chinois du Commerce. (Texte intégral)
jeudi 17 janvier 2019
Déplier Une fillette faisant partie d’un groupe de demandeurs d'asile d'Amérique centrale, face à des agents de la police des frontières des États-Unis près de McAllen, ville du sud-est du Texas située près de la frontière avec le Mexique. Le groupe a ensuite été emmené dans un centre de rétention, le 12 juin 2018. © 2018 Getty Images (Washington) – Lors de la deuxième année de la présidence de Donald Trump, l’engagement des États-Unis en faveur des droits humains a reculé, tant sur le sol américain qu’à l’étranger, a déclaré aujourd’hui Human Rights Watch dans son Rapport mondial 2019. Avec… (Texte intégral)
jeudi 17 janvier 2019
Déplier Une foule de manifestantes face à des policiers turcs bloquant leur passage lors de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, à Istanbul, le 25 novembre 2018.  © 2018 Dilara Şenkaya/Bianet (Berlin) – La fin de l’état d’urgence en Turquie ne signifie pas la fin de la répression sous la présidence de Recep Tayyip Erdoğan, a déclaré aujourd’hui Human Rights Watch dans son Rapport mondial 2019. L’incarcération prolongée de critiques pour de fallacieuses accusations de terrorisme est désormais devenue la norme en Turquie. Les élections législatives… (Texte intégral)
jeudi 17 janvier 2019
Déplier L’activiste ukrainien anti-corruption Vitaliy Shabunin.  © 2016 Privé (Kiev) – Il y a eu davantage d’attaques contre les activistes et les détracteurs du gouvernement en 2018 en Ukraine, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui dans son Rapport mondial 2019. Le gouvernement ukrainien n’a pas fait grand-chose pour prévenir ou punir ces agressions, ni pour juguler les violences croissantes à l’encontre de communautés minoritaires comme les Roms ou les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT). Il a continué à restreindre la liberté d’expression et d’information ainsi… (Texte intégral)
jeudi 17 janvier 2019
Déplier Des citoyens mauritaniens attendent leur tour pour voter, devant un bureau de vote à Nouakchott, lors du premier tour des élections législatives, le 1er septembre 2018. © 2018 Ahmed Ould Mohamed Ould Elhadj/AFP/Getty Images (Genève) – Au cours de l’année 2018, les autorités mauritaniennes ont recouru à de nombreuses lois draconiennes et de portée trop large sur le terrorisme, la cybercriminalité, l’apostasie et la diffamation criminelle afin de poursuivre et d’emprisonner des défenseurs des droits humains, activistes, blogueurs et dissidents politiques, a déclaré Human Rights Watch… (Texte intégral)
jeudi 17 janvier 2019
Déplier Rassemblement d’étudiants iraniens devant l’entrée de l'Université de Téhéran, le 30 décembre 2017, lors d'une manifestation contre les autorités suscitée en partie par les problèmes économiques. © 2017 Getty Images (Beyrouth) – En 2018, les autorités iraniennes ont procédé à des arrestations arbitraires massives et à de graves violations du droit à une procédure régulière en réponse aux manifestations organisées à travers le pays pour protester contre la détérioration de la situation économique, leur perception de la corruption et le manque de libertés politiques et sociales, a déclaré… (Texte intégral)
jeudi 17 janvier 2019
Déplier Veillée aux chandelles tenue au Venezuela, en hommage aux manifestants tués au cours d'affrontements avec les forces de sécurité. Cette photo figure en couverture du Rapport mondial 2019 de Human Rights Watch. © 2017 Associated Press (Berlin, le 17 janvier 2019) – Il existe une tendance mondiale croissante à lutter contre les abus des autocrates qui défraient la chronique, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui, à l’occasion du lancement de son Rapport mondial 2019. Que ce soit au sein de l’Union européenne, aux Nations Unies ou ailleurs dans le monde, des coalitions d’États, souvent… (Texte intégral)
jeudi 17 janvier 2019
Déplier Des migrants photographiés lors d'une opération de sauvetage menée le 12 août 2018 par une équipe de l'Aquarius, navire affrété par l'association SOS MÉDITERRANÉE, au large des côtes libyennes.  © 2018 Guglielmo Mangiapane/Reuters (Berlin) – Des dirigeants influents d’États de l’Union européenne se sont servis de la migration pour attiser la peur, justifier des politiques abusives et bloquer une réforme importante en 2018, alors même que les arrivées aux frontières ont diminué, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui dans son Rapport mondial 2019. Mais en 2018,… (Texte intégral)
jeudi 17 janvier 2019
Déplier Des bougies et des photos du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, placées en octobre 2018 devant le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, où ce journaliste a été tué.  © 2018 Lefteris Pitarakis/AP Photo (Beyrouth) – L’Arabie saoudite et le prince héritier Mohammed ben Salmane ont suscité un regard approfondi sur la situation des droits humains dans ce pays en 2018, à la suite du meurtre de l’éminent journaliste, Jamal Khashoggi par des agents saoudiens au consulat d’Istanbul le 2 octobre, a déclaré aujourd’hui Human Rights Watch dans son Rapport mondial 2019. Cette attention a jeté… (Texte intégral)
jeudi 17 janvier 2019
La Cour pénale internationale (CPI) a suspendu mercredi soir la remise en liberté de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, après un nouvel appel déposé par le procureur au lendemain de son acquittement retentissant. (Texte intégral)
<<  Préc.   5 6 7 8 9 [10] 11 12 13 14    Suiv.  >>

Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter