Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
Point de vue
Il semble qu’on ne peut, sans crouler sous les sarcasmes des « experts » , dissocier l’existence d’Israël de la bienveillance, du soutien, de « l’indéfectible amitié » américaine. On voudrait nous faire croire à une histoire d’amour idyllique. (Texte intégral)
C’est une flopée d’articles et d’interrogations surtout qui déferlent sur les choix que la France pourrait ou devrait faire concernant l’Iran. Ahmadinejad ou Moussavi ? Conservateurs ou réformateurs ? Islam ou droits de l’Homme ? (Texte intégral)
Dans une allocution qu’il a prononcée ce mardi 2 juin 2009 à la cérémonie d’ouverture de Conférence internationale sur «Le dialogue des civilisations et la diversité culturelle» le Président Zine El Abidine Ben Ali a souligné l’attachement de son pays à favoriser les opportunités de communication et de dialogue entre les nations, mettant l’accent sur le besoin , plus que jamais, d’instituer un partenariat international pour le dialogue entre toutes les nations, partout dans le monde, indépendamment de la couleur, de la race, de la religion ou de la langue. (Texte intégral)
Le jour annuel du souvenir de la Shoah, a commencé à 20H00, ce lundi 20 avril, 2009, par une cérémonie à l’Institut Yad Vashem de Jérusalem. C’est un Jour émouvant pour toute l’humanité en souvenir au massacre de six millions de juifs victimes du génocide nazi durant la Seconde Guerre mondiale. (Texte intégral)
par Lise Noël, Historienne
Pour la première fois dans l'histoire, l'antisémitisme est devenu global. Passé de la droite à la gauche en Occident, il rejoint l'antijudaïsme de l'Islam radical. Distinct de l'antisionisme jusqu'à récemment, il va maintenant de pair avec lui. (Texte intégral)
Après plusieurs semaines de bombardements, l’armée israélienne s’est finalement retirée de Gaza le 20 janvier dernier. Mais à considérer l’ampleur des dégâts que laisse derrière elle son artillerie, on peut désormais se demander si la distinction entre « civil » et « militaire » demeure pertinente. Certes, on n’est plus à l’ère des guerres de tranchées et moins encore à celle des batailles rangées. Avec le théâtre des opérations profondément en zone urbaine, les dommages collatéraux sont aujourd’hui devenus la norme. Cependant, il y a lieu de craindre que la récente intervention israélienne sur Gaza ait fait tomber le dernier mur qui marquait la distinction civil/militaire en temps de guerre : la décence dans le discours. (Texte intégral)
Le conflit n’est plus dehors, à Gaza, en Israël. Il est dedans. Un jour, je m’effondre devant ces 4 enfants palestiniens retrouvés affamés, blottis sur le cadavre de leur mère, devant la force appliquée sur cette minuscule bande de terre surpeuplée. Le lendemain, je m’inquiète pour mon oncle et ma tante israéliens qui sont âgés, marchent mal, n’ont pas de bunker à proximité et ne se mettront peut-être pas à l’abri à temps si ça tombe. Et c’est tombé, à 10km de chez eux, il y a peu. (Texte intégral)
par Caroline Fourest, Rédactrice en chef, Prochoix.org
Il existe un monde où l'économie est au service de l'émancipation et non de l'aliénation, où le crédit coule à flots. On compte même plus de prêteurs que d'emprunteurs... Un monde où l'économie virtuelle est au service de l'économie réelle, des entrepreneurs, et où l'on ne prête qu'aux pauvres. Dans ce monde, Internet est au service de la solidarité et non de la haine ou de la rumeur. Ce n'est pas une utopie. C'est une réalité. L'économiste bangladais Muhammad Yunus, Prix Nobel, l'a rêvé parmi les premiers. (Texte intégral)
par Olivier Dousset

Historiquement, lorsqu'une classe ou une partie de la population dominait outrageusement, une révolution finissait par rétablir l'équilibre. Et si aujourd'hui, alors que les révolutions sont passées de mode, les crises financières produisaient les mêmes effets ? (Texte intégral)

par Ian Irvine, Institut économique de Montréal
Le monde a une énorme capacité de production de nourriture en réserve pour dénouer la crise alimentaire mondiale. Mais ce potentiel a été bridé depuis trop longtemps par le protectionnisme agricole dans les économies développées et, plus récemment, par les restrictions imposées aux exportations dans les pays moins développés. (Texte intégral)
<<Préc.1 2 3 4 5 6 78 9 10 Suiv.>>

Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter