Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
La Chronique du rédacteur en chef
Par Aziz Enhaili
Rédacteur en chef, Tolerance.ca
Aziz Enhaili est spécialiste du Moyen-Orient, de l’islam et de politique étrangère. Il est contributeur irrégulier au volet «voisinage» du groupe Europe2020. Il s’agit d’une unité européenne dédiée à la recherche dans le domaine de prospective internationale. Il  a contribué à trois ouvrages collectifs dirigés par Barry Rubin : Political Islam (Londres: Routledge, 2006) et A Guide to Islamist Movements (New York: M.E. Sharpe, 2010) ainsi qu’à la publication : Pluralisme, Modernité et Monde Arabe, dirigée par Marie-Hélène Parizeau et Soheil Kash (Presses de l’Université Laval, 2001), en signant le chapitre «Pluralisme et islamisme au Maghreb. Le cas du Maroc». 
Articles de cette chronique
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Enlever des otages occidentaux est une activité très lucrative. Plusieurs groupes avec différents agendas ou motivations s’y livrent au quatre coins du monde. En plus de rapporter gros au grand banditisme, la prise d’otages permet aux groupes terroristes de financer en partie leurs activités criminelles et, plus important encore, de se faire de la publicité, au-delà de l'Afrique. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Éduquer les enfants dans de bonnes conditions, c’est préserver les chances d’épanouissement de la génération future et c’est aussi permettre à un pays de se développer durablement. C’est aussi l’éducation des enfants dès leur jeune âge à la culture de la paix qui contribuerait à un monde moins violent. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Le passage de témoin à Doha entre le cheikh Hamad Al Thani et son fils Tamim s’est révélé une mauvaise nouvelle pour les Frères musulmans. Après avoir été bien accueillis par le premier, le second a invité plusieurs des leurs à quitter son pays. Un geste lié au virage contrarié d’une diplomatie qatarie en quête de normalisation de ses relations avec son puissant voisin saoudien. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Benjamin Netanyahou a encore une fois montré combien il était un redoutable tacticien. Tout en poussant à la sortie d’anciens partenaires d’une coalition hétéroclite, il s’est arrangé pour avoir l’air d’un dirigeant qui voulait jusqu’à la dernière minute la conservation de son gouvernement. Au terme de son exercice de communication, il a eu ce qu’il recherchait depuis le début. Plongeant le pays dans des élections générales anticipées. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Contrairement aux apparences d’alors, ce qui avait l’air d’un soulèvement populaire spontané contre le président islamiste Morsi s’est plus tard révélé être en fait une mobilisation bien encadrée par l’État profond. Depuis, la restauration de ''l’Ancien régime'' est en marche en Égypte et les contre-révolutionnaires ne sont pas prêts de s’arrêter en si bon chemin. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
En Iran, la dissidence n’a pas droit de cité. Ni dans la société ni sur Internet. Elle est considérée comme une menace sérieuse à la sécurité nationale. Tout "récalcitrant" court le risque de payer le prix de sa dissidence notamment sous forme d’une période plus ou moins longue d’incarcération dans de sinistres geôles de la République islamique. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
L’Organisation internationale de la Francophonie est une institution importante. Elle vient de marquer l’histoire. En choisissant une femme pour diriger ses destinées, elle a fait tomber une barrière devant l'accès de la femme à une position de prestige de premier ordre. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Les massacres de Gaza de l’été dernier ont marqué les esprits en Europe et dans le reste du monde. Ils ont porté un coup sévère à l’image de marque de l’État d’Israël notamment dans l’opinion publique européenne. Ils y ont permis à l’idée de reconnaître l’État de Palestine de faire son chemin. L’argumentaire israélien semble à ce chapitre usé au point d'être désormais incapable de contrer les avancées de cette idée sur le Vieux Continent. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Alors qu’il jure tous ses dieux sa volonté de conclure un accord de paix global et définitif avec les Palestiniens, le premier ministre israélien Netanyahou ferme les yeux quand il n’encourage pas la colonisation juive des territoires palestiniens occupés. Des faits accomplis qui se multiplient sur le terrain et qui rendent la naissance d’un État palestinien viable et vivant en paix et en sécurité aux côtés de l’État hébreu une simple vue de l’esprit. Cette situation alimente non seulement la frustration des Palestiniens, mais également l'insécurité israélienne et l’exaspération aux quatre coins du monde. D’où le récent geste du Sénat irlandais. (Texte intégral)
par Aziz Enhaili, Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®
Le blocage du processus de paix d’Oslo est un motif de frustration au Moyen-Orient et dans le reste du monde. Sur le terrain, aucune lueur d’espoir à l’horizon. Cette situation alimente la tension dans la région et jette son ombre sur les relations entre le gouvernement Netanyahou et l’administration Obama. Pour remédier à cette situation, plusieurs en Occident envisagent de nouvelles avenues. Au grand dam d’Israël. (Texte intégral)
<<  Préc.   8 9 10 11 12 [13] 14 15 16 17    Suiv.  >>

Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter