Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
Campus
par Neil Caplan, Ph.D., London School of Economics and Political Science, membre de Tolerance.ca®
Quelles sont les retombées positives de la diversité culturelle dans une ville comme Montréal? Sur le campus du collège Vanier? Le fait que plusieurs communautés aient à vivre ensemble suscite-t-il des irritants sociaux? La majorité accepte-t-elle cette diversité ou tendrait-elle, subtilement, à tout fondre dans un même moule? (Texte intégral)
par Miriam Rabkin, Collaboratrice de Tolerance.ca®
Plusieurs Canadiens se targuent d’appartenir à un pays qui joue un rôle de premier plan en matière de multiculturalisme. Ils oublient en cela que le vent a tourné depuis les événements du 11 septembre 2001. La lutte contre le terrorisme ainsi que le durcissement des revendications de certains groupes religieux ont provoqué un sentiment d’inquiétude, voire d’hostilité à l’égard du multiculturalisme en général et de certaines communautés en particulier. Tolerance.ca s’est entretenu avec des spécialistes, des professionnels récemment diplômés ainsi que des étudiants sur les questions touchant cette nouvelle réalité. Le multiculturalisme renforce-t-il le sentiment d’appartenance à la société canadienne ou, au contraire, exacerbe-t-il les différences? (Texte intégral)
par Miriam Rabkin, Collaboratrice de Tolerance.ca®
Les génocides ont tué plus d’un million de personnes au cours des dix dernières années, et cela en dépit des promesses de chefs d’État influents et d’organismes internationaux qui avaient juré haut et fort que de telles tragédies ne se produiraient plus. Pourtant le sujet reste toujours brûlant dans les manchettes des journaux et les actualités. Tolerance.ca ® a décidé de creuser la question auprès d’experts en la matière. (Texte intégral)
par Véronik Talbot, étudiante
Voilà ce que pensent aujourd’hui la majorité des jeunes filles : être belle et sexy, même à l’école! Et si l’uniforme commence à se répandre dans les écoles secondaires, il n’en va pas de même au collégial où le phénomène des adolescentes arborant des tenues très sexualisées est encore présent. Certaines diront que c’est leur droit, mais cette liberté qu’elles se donnent n’est pas toujours sans conséquences. (Texte intégral)
Ils sont jeunes, gais, lesbiennes et bisexuels affirmés, et n’ont qu’un but en tête : construire un futur à la hauteur de leurs aspirations. Des jeunes qui croient dur comme fer que leur différence est un atout dans la lutte qu’ils mènent contre les préjugés. Entre deux examens et autant de (Texte intégral)
par Miriam Rabkin, Collaboratrice de Tolerance.ca®
Photo de Gunther Gamper. 

À Montréal, peut-être plus qu’ailleurs au Canada, le conflit de l’été 2006 entre Israël et le Hezbollah a marqué les esprits constituant un sujet de débat explosif. Comment les étudiants juifs et arabes ont-ils vécu cette situation ? Quelles tensions ont-ils subies et comment se sont-ils sentis les uns par rapport aux autres? Tolerance.ca® s’est entretenu avec plusieurs d’entre eux. (Texte intégral)
par Guy Labissonnière, journaliste
Jean-Marie Dufresne et son collègue Patrice Grenier dispensaient ce mercredi 13 septembre des cours de premiers soins et de réanimation cardio-vasculaire aux employés du Collège des médecins (Texte intégral)
J’apprécie la rubrique « Campus » du site Tolerance.ca, car les articles sont très près de nous, étudiants. L’article qui m’a particulièrement touchée est  Être catholique aujourd’hui ou comment résister aux conformismes par Ulysse Bergeron. Cet article m’affecte beaucoup car je suis d’accord avec l’auteur qui dit qu’il est difficile d’affirmer notre religion dans la société de consommation dans laquelle nous vivons. (Texte intégral)
© Marcel Tremblay
Une bonne douzaine de prospectus de groupes confessionnels remplissent les panneaux situés en face du Bureau d’animation religieuse de l’Université Laval. (Texte intégral)
© Tolerance.ca®
Ils sont jeunes. Ils sont à l’âge où l’on se cherche. Ils ont une «peur bleue» d’oublier leur culture, de trop adopter les valeurs de leur nouveau pays. L’islam, ils le vivent comme un repère identitaire, même quand ils sont loin d’être de fervents pratiquants. Ils sont aux anges quand leurs «chums» québécois leur souhaitent un «Joyeux Ramadan! ». (Texte intégral)
<<  Préc.   1 2 [3] 4    Suiv.  >>

Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter