Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Être à la hauteur des défis du siècle

par
chorégraphe, Montréal
Partagez cet article
Photo : Olivier Samson Arcand*

 

 

Richard Tremblay est chorégraphe et vit à Montréal. Je vous remercie de nous apporter diverses réflexions sur la tolérance. Je vous lis avec intérêt.

En tout cas, j'ai lu l'article sur Daniel Pipes. À mon humble avis, cet article m'apparaît peu critique malheureusement. Pipes y est présenté comme un représentant du milieu juif conservateur américain, sans plus. En fait, c'est le technocrate exemplaire du complexe militaro-industriel américain et israélien, et de l'extrême droite qui est à la tête de ce complexe, qui le maintient de force et qui est tout aussi dangereux que l'islamisme radical qu'il dénonce. N'est-ce pas assez pour sonner une cloche? Chomsky décrit ce complexe comme l'un des plus grands mouvements terroristes de la planète. J'ajouterais: c'est le terrorisme des crésus - qui diffère par l'ampleur de ses moyens du terrorisme des pauvres.

Daniel Pipes est le personnage-clé du US Institute of Peace. Il serait donc aussi important de retracer la formation de cette organisation et de voir qui la contrôle vraiment et à quelles fins? La seule nomination de monsieur Pipes par Georges W. Bush en dit long. Le US Institute for Peace sert à des fins de propagande, il faut le dire. Que penser de l'éthique d'un technocrate militant pro-israélien spécialisé en études islamiques qui s'était dit (voir son site personnel), lors du vivant d'Arafat, en faveur de l'élimination physique de ce dernier. La propagande n'a pas d'éthique.

On lit au premier paragraphe de l'article : « Depuis nombre d'années, Daniel Pipes proclame haut et fort que l'islamisme, comme celui prôné par des groupuscules tel Al Qaida, constitue la plus grave menace à la sécurité de l'Occident depuis la chute du communisme. » L'Occident se doit d'être à la hauteur des défis de son siècle. Des défis de taille qu'il lui faut relever. Tout est question d'approche. Brandir la menace du terrorisme n'a rien de bien novateur, c'est une approche négative, un réflexe de panique qui tend à exclure l'Occident d'une problématique dont il fait partie intégrante.

Monsieur Pipes n'est pas nouveau et est présent partout ; je l'ai déjà entendu sur les ondes de Radio-Canada. Voix miéleuse, à l'aise en français ... Oui, bien sûr, il a plusieurs cordes à son arc ! Il faut certes se montrer tolérant mais il faut aussi être vigilant parce que cela fait partie de la stratégie des « belligérants », donc de ceux qui n'ont rien à voir avec la paix, que d'infiltrer les mouvements et les organisations pour la tolérance et la paix. C'est ce que réussit à faire monsieur Pipes, en clair.

 



* Photo : Olivier Samson Arcand. Jil et Yield (2004-05). Chorégraphe: Richard Tremblay. Interprète: Peter Trosztmer.

Note de Yvan Cliche : Il ne s'agissait pas, pour moi, de produire un texte critique sur Pipes, mais plus de présenter sa pensée, sous forme journalistique. Y.C.


Réagissez à cet article !

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Votre nom :
Courriel
Titre :
Message :
Analyses et Opinions
Cet article fait partie de

Tremblay, Richard
par Richard Tremblay

Richard Tremblay est chorégraphe et vit au Québec.  Outre ses travaux en danse contemporaine à Montréal, il mène en Inde des projets de recherche et de création depuis une trentaine d’années, avec le soutien de l’Institut Indo-Canadien Shastri et du Conseil... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Richard Tremblay
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter