Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Possible adoption d’un instrument juridique protégeant les personnes âgées à l’Organisation des États américains

par
chroniqueuse de Tolerance.ca

L’Organisation des États américains, l’OÉA, s’est réunie le 28 octobre dernier afin d’examiner la possibilité d’élaborer un nouvel instrument juridique visant à protéger plus spécifiquement les droits des personnes âgées.

 

Cette réunion, à laquelle prenaient part les États membres de même que des expertEs sur le sujet, a eu lieu à Washington au siège social de l’organisation et visait à analyser la faisabilité de l’adoption de ce nouvel instrument juridique.

Plusieurs éléments militent en faveur de l’adoption d’un tel instrument. En effet, l’Organisation panaméricaine de la santé (l’équivalent interaméricain de l’Organisation mondiale de la santé), mieux connue sous son acronyme PAHO, a révélé qu’environ la moitié des gens âgés de 60 ans et plus n’ont pas accès aux ressources économiques leur permettant de satisfaire leurs besoins quotidiens et qu’un tiers de ces personnes ne bénéficie pas d’une pension, d’une rente de retraite ou d’un travail salarié.

Plusieurs acteurs impliqués auprès de l’OÉA, notamment Victor Rico, Secrétaire aux affaires politiques, estiment que le vieillissement de la population représente un enjeu primordial pour le futur et qu’il importe d’en tenir compte et de protéger les personnes âgées, de plus en plus nombreuses, mais plus vulnérables.

L’OÉA affirme qu’en 2006, il y avait 106 millions de personnes âgées de 60 ans et plus et ce chiffre augmentera à 310 millions en 2050, dont 190 millions se trouveront dans les seules régions de l’Amérique latine et des Caraïbes. En conséquence, l’OÉA souhaite approfondir davantage la possibilité d’élaborer un instrument juridique dédié aux personnes âgées, mais aussi celle de créer un groupe de travail sur le sujet de même que rédiger une déclaration pour l’Assemblée générale de l’OÉA de juin 2011 à San Salvador.

C’est suite à cette assemblée qu’il sera possible de savoir si l’OÉA ira de l’avant avec son projet de traité.

Pour en savoir plus sur l’Organisation des États américains et ses organes, visitez le http://www.oas.org disponible dans les quatre langues des Amériques.

Le 2 novembre 2010



Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Chronique
Cet article fait partie de

Info-Droits. La chronique de Julie Dumontier

Julie Dumontier est chroniqueuse de Tolerance.ca en matière de droits de la personne. Après des études pendant cinq ans, à l'Université Laval, en lettres et en sciences sociales, Julie Dumontier complète maintenant un diplôme en droit à l'Université du Québec à Montréal afin de... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Julie Dumontier
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter