Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Quelles sont les limites du pardon ?

par , collaboratrice, engagée en tant qu'étudiante dans le cadre de nombreux projets de Tolerance.ca
Partagez cet article
C’était en juillet 1979. Chantale Dupont, 15 ans, et Maurice Marcil, 14 ans, rentraient de Terre des Hommes. Les deux jeunes adolescents de la Rive-Sud de Montréal retournaient chez eux, en ignorant le danger qui les attendait sur le pont Jacques-Cartier. La plupart des gens qui vivaient à Montréal en 1979 connaissent la suite de l'histoire. Deux hommes de 25 ans se sont attaqués à eux et leur ont fait subir des sévices innommables avant de les jeter dans le fleuve Saint-Laurent. Parmi ces deux criminels, il y avait Normand Guérin. « J’ai vu la pureté de cette fille-là. Je la voulais rien que pour moi », a-t-il dit pour expliquer son geste.
Vous devez souscrire à un forfait d'abonnement pour accéder à la version intégrale de cet article. Si vous en avez déjà un, veuillez vous connecter.
Profitez d’un accès illimité à Tolerance.ca pour moins de 10 cents canadiens par jour (moins de 7 centimes d’euro).


Analyses et Opinions
Cet article fait partie de

Talbot, Véronik
par Véronick Talbot

Étudiante, Québec, Canada.

Lisez les autres articles de Véronick Talbot
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter