Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Canada. Faible augmentation aux inscriptions universitaires

Partagez cet article
Un peu plus de 1 066 000 étudiants étaient inscrits dans les universités canadiennes durant l'année universitaire 2007-2008, en hausse de 0,6 % par rapport à l'année universitaire précédente. Ce taux de croissance est beaucoup plus faible que la hausse moyenne annuelle de 2,9 % observée depuis 1998-1999.



Des 1 066 000 étudiants inscrits, 613 600 (57,5 %) étaient des femmes et 452 600 (42,4 %) étaient des hommes. La proportion de femmes, légèrement inférieure à celle enregistrée au cours des dernières années, était semblable à celle notée en 2002-2003.

Le nombre d'hommes inscrits a augmenté de 1,3 % en 2007-2008, soit à un rythme plus rapide que le taux de croissance des femmes (+0,1 %).

Effectifs de premier cycle et de cycles supérieurs

Le nombre total d'étudiants du premier cycle s'est établi à 812 700, en baisse de 0,1 % par rapport à l'année universitaire précédente. Les femmes représentaient 58,1 % des inscriptions totales au premier cycle.

Au premier cycle, le nombre d'inscrits a progressé de 0,7 % chez les hommes. Chez les femmes, cette proportion a diminué de 0,7 %, ce qui constitue la première baisse enregistrée chez les étudiantes de premier cycle depuis 1997-1998.

Dans les cycles supérieurs, les effectifs ont augmenté de 5,0 % dans l'ensemble du pays. En Ontario, ils se sont accrus de 11,6 %, ce qui représente la majeure partie de la croissance nationale.

En 2007-2008, quelque 101 000 étudiants étaient inscrits à un programme de maîtrise, en hausse de 5,4 % comparativement à l'année universitaire précédente. De ce nombre, 55,2 % étaient des femmes.

Au doctorat, les effectifs ont progressé de 5,4 % en 2007-2008 pour atteindre 40 400.

Les hommes étaient plus nombreux que les femmes dans les programmes de doctorat. En 2007-2008, les hommes représentaient environ 54 % des étudiants inscrits au doctorat, une proportion qui est demeurée la même depuis 2000-2001.

Effectifs à temps plein et à temps partiel

Les effectifs universitaires à temps plein se sont accrus de 0,8 % en 2007-2008 pour atteindre 796 400.

Le nombre d'inscriptions à temps plein a fléchi dans les provinces de l'Atlantique, tandis que les hausses les plus marquées sont survenues au Manitoba (+5,3 %) et en Colombie-Britannique (+2,7 %).

Les effectifs à temps partiel des universités ont augmenté de 0,1 % pour atteindre 269 900. Le Nouveau-Brunswick (+5,5 %), l'Île-du-Prince-Édouard (+5,3 %), l'Ontario (+2,8 %) et le Québec (+0,4 %) sont les quatre provinces ayant affiché des hausses.

Domaines d'études

Les trois principaux domaines d'études selon le nombre d'étudiants inscrits représentaient la moitié de l'ensemble des effectifs en 2007-2008. Ces domaines d'études (les sciences sociales et du comportement, et le droit; le commerce, la gestion et l'administration publique; et les sciences humaines) étaient en tête de liste depuis 1992-1993.

Source : Statistique Canada, 13 juillet 2009


Réagissez à cet article !

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Votre nom :
Courriel
Titre :
Message :
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter