Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Conférence de l'UNESCO. L’éducation pour l’inclusion : la voie de l’avenir

Partagez cet article
Aujourd’hui encore, handicapés et enfants issus de groupes marginalisés (migrants, enfants des rues, orphelins du VIH et sida…) sont largement exclus du système scolaire. Comment l’école peut-elle s’ouvrir davantage à la diversité et lutter efficacement contre l’abandon scolaire ? Cette question sera au cœur de la Conférence internationale de l’éducation, organisée par le Bureau international d’éducation (BIE) de l’UNESCO du 25 au 28 novembre 2008 à Genève (Suisse).



La Conférence, qui a pour thème « L’éducation pour l’inclusion : la voie de l’avenir », vise notamment à partager les expériences en matière d’éducation pour l’inclusion, à identifier les systèmes éducatifs qui ont réussi à prendre en compte la diversité des élèves et à examiner le rôle des gouvernements dans la mise en œuvre de politiques favorisant l’inclusion.

Elle réunira près de 1500 participants, dont une centaine de ministres et de vice-ministres de l’éducation, auxquels s’ajoutent des experts de l’éducation, des représentants des ONG et des agences des Nations Unies. Elle s’ouvrira par un débat introductif en séance plénière, présidé par le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura.

Aujourd’hui dans le monde, 75 millions d’enfants n’ont toujours pas accès à l’éducation. Et parmi ceux qui ont accès à l’école, on estime que beaucoup n’atteindront jamais un niveau de formation suffisant pour leur permettre de réussir leur vie personnelle et professionnelle. Par ailleurs, on estime à 650 millions le nombre de personnes qui ne bénéficient pas du droit à l’éducation du fait de leur handicap physique ou mental, ou de leurs besoins éducatifs spéciaux. Dans les pays en développement, le nombre d’enfants handicapés scolarisés oscille de moins de 1% à 5%.

La Conférence sera aussi l’occasion de présenter l’édition 2009 du Rapport mondial de suivi sur l’éducation pour tous, « Vaincre l’inégalité : l’importance de la gouvernance » qui, huit ans après le Forum mondial sur l’éducation de Dakar (Sénégal), évalue l’état d’avancement des objectifs de l’Education pour tous.

Forum mondial d’échanges pour les ministres de l’Education, la Conférence internationale de l'éducation (CIE) se tient régulièrement depuis 1934. La dernière session, qui a eu lieu en 2004, avait pour thème l’éducation de qualité pour tous les jeunes.

Au cours de la Conférence aura également lieu la cérémonie de remise de la médaille Comenius, décernée à des personnalités ou établissements exceptionnels dans le domaine de la recherche et de l’innovation éducative.

Le BIE a été fondé à Genève en 1925 pour centraliser la documentation relative à l’enseignement, de développer la recherche dans le domaine de l’éducation et d’assurer la coordination des institutions intéressées par l’éducation. Initiateur de la Conférence internationale sur l’éducation, le BIE est, depuis 1969, un des instituts spécialisés de l’UNESCO dans le domaine de l’éducation.



Réagissez à cet article !

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Votre nom :
Courriel
Titre :
Message :
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter