Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Francophonie : le Prix des cinq continents 2008 attribué à Hubert HADDAD pour son roman Palestine

Partagez cet article
Le jury du Prix des cinq continents de la Francophonie, réuni le 26 septembre au siège de l’Organisation internationale de la Francophonie à Paris, a désigné Hubert Haddad (France-Tunisie), comme lauréat 2008 pour son roman Palestine (Éd. Zulma). Le jury a distingué « une fable politique en français, qui parle l’arabe et l’hébreu, où l’écriture lyrique se mêle au sens aiguë du réel. »

Quelque part en Cisjordanie, entre la Ligne verte et la « ceinture de sécurité », une patrouille israélienne est assaillie par un commando palestinien. Un soldat est abattu, un autre enlevé par le commando. Blessé, en état de choc, l’otage perd la mémoire. Seul survivant, le jeune homme est adopté par deux palestiniennes : c’est ainsi qu’il devient Nessim, frère de Falastin et d’Asmahane. Nessim découvre et subit les souffrances et tensions d’une Cisjordanie occupée. Dans ce bouleversant roman, Hubert Haddad transfigure avec Falastin – moderne Antigone – toute l’horreur du conflit en tragédie emblématique. Hubert Haddad est né à Tunis en 1947 d’un père tunisien et d’une mère algérienne. Il est l’auteur de plusieurs romans : Un Rêve de Glace, Le Nouveau Magasin d’écriture, Oholiba des songes et L’Univers.


Le Prix sera remis le 13 octobre à Québec, ville hôte du XIIe Sommet des chefs d’État et de gouvernement, par Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, au cours d’une cérémonie qui réunira le lauréat et les membres du jury au Cabaret du Capitole.

Créé par l’Organisation internationale de la Francophonie, le Prix des cinq continents met en lumière chaque année des talents littéraires reflétant l’expression de la diversité culturelle et éditoriale en langue française sur les cinq continents. Il consacre un roman d’un écrivain témoignant d’une expérience culturelle spécifique enrichissant l’expression de la langue française. Le prix est doté d’un montant de 10 000 euros. L’Organisation internationale de la Francophonie assurera la promotion du lauréat sur la scène littéraire jusqu’à la proclamation du prochain lauréat.

78 romans issus de 18 pays francophones avaient été retenus pour cette 7e édition: Algérie, Burkina Faso, Canada-Québec, Communauté française de Belgique, Cameroun, Congo, Côte d'Ivoire, France et Outre mer, Haïti, Iran, Liban, Madagascar, République démocratique du Congo (RDC), Rwanda, Sénégal, Suisse, Tunisie et Vietnam. Ils ont été publiés par 82 éditeurs exerçant dans 12 pays.

Le lauréat a été désigné parmi dix finalistes par un Jury international prestigieux présidé par Lise Bissonnette (Canada-Québec), écrivain et Présidente directrice générale de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, et composé de : Monique Ilboudo (Burkina Faso), Paula Jacques (France-Égypte), Vénus Khoury-Ghata (Liban), Pascale Kramer (Suisse), Jean-Marie Gustave Le Clézio (Maurice), Henri-Lopes (Congo), René de Obaldia (Hong Kong), Leïla Sebbar (France-Algérie), Denis Tillinac (France), Lyonel Trouillot (Haïti) ainsi que Wilfried N’Sondé (France-Congo), lauréat du prix 2007 qui siège pour cette session.


* Image : francophonie.org


Réagissez à cet article !

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Votre nom :
Courriel
Titre :
Message :
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter