Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Élections canadiennes. « N’importe qui, sauf Harper ! »

Partagez cet article
Montréal - L’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) invite ses membres, l’ensemble de la communauté littéraire et culturelle et la population québécoise et canadienne à barrer la route du pouvoir au Parti conservateur du Canada en votant pour « N’importe qui, sauf Harper ! ».

Tout comme la Confédération des syndicats nationaux, la Fédération des femmes du Québec, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec, une coalition de groupes environnementalistes et de nombreux regroupements citoyens, l’UNEQ appelle les Québécoises et les Québécois, les Canadiennes et les Canadiens à voter de manière stratégique en votant pour le candidat ou la candidate qui peut le mieux battre le candidat conservateur dans leur circonscription, qu’il soit bloquiste, libéral, néo-démocrate ou vert.



Les coupes budgétaires effectuées dans une douzaine de programmes culturels (près de 60 M $), dans les programmes d’alphabétisation et dans ceux destinés aux groupes de défense des droits des femmes, l’accroissement des dépenses militaires, la mise en valeur d’une idéologie favorable à la censure dans le cinéma, la répression accrue contre les jeunes contrevenants, etc., tout cela nous fait peur et nous incite à nous regrouper autour des valeurs sociales, morales, culturelles et environnementales qui ont fait du Canada, jusqu’à ce jour, un pays démocratique digne de ce nom.

Pour compléter l’éducation de M. Harper et de Mme Verner, peut-être serait-il bon qu’ils sachent que les écrivains, comme l’ensemble des artistes et des créateurs, ne sont pas tous des enfants gâtés. En effet, selon les données de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec, les droits d’auteur constituent la principale source de revenus pour 9 % seulement des écrivains du Québec, 10 % d’entre eux seulement reçoivent des bourses d’aide à la création et 9 % des prestations gouvernementales ; selon Statistique Canada, 5 % des écrivains seulement tirent un revenu d’au moins 25 000 $ par année de leur travail d’écriture et 64 %, moins de 5 000 $ (étude pan-canadienne, 34 % d’écrivains francophones interrogés).

M. Harper, tenez-vous le pour dit : Le mépris n’aura qu’un temps !

Pour information : Pierre Lavoie. Tél. 514 849-8540


Réagissez à cet article !

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Votre nom :
Courriel
Titre :
Message :
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter