Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Quelles pressions le Canada exerce-t-il sur le Pakistan ? Une fillette de 11 ans, accusée de blasphème, y risque la pendaison

par
Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Partagez cet article

Le Pakistan est présentement au cœur d’une controverse. Une jeune fillette chrétienne de 11 ans, Rimsha Masif, risque la pendaison. Elle est accusée de blasphème et a été incarcérée dans une prison à Rawalpindi, ville jumelée avec la capitale pakistanaise.

La loi antiblasphème du Pakistan, adoptée en 1986, prévoit la condamnation à mort ou la prison à vie. Selon certaines informations, la fillette serait trisomique. Son crime ? Rimsha est accusée d'avoir brûlé des pages d’une version du Coran, qui servirait comme méthode d'apprentissage de l'arabe pour débutants, et d'avoir mis les cendres dans un sac en plastique. L'incident s'est déroulé le 16 août 2012, dans le bidonville de Meherabadi, à Islamabad, où elle vit avec sa famille. Elle a été arrêtée par la police suite à une plainte déposée par un voisin.

Son cas rappelle celui d’Asia Bibi, une paysanne, elle aussi accusée d’avoir blasphemé le prophète. Elle avait été condamnée à la pendaison en 2010 et  incarcérée depuis.

Le Pakistan reçoit depuis des années des centaines de millions de dollars de pays occidentaux, dont le Canada, une aide qui devrait servir à améliorer la condition des femmes ainsi que la condition générale de la population en ce qui touche notamment à l’éducation.

Pourtant, on est à même de constater que cette assistance ne change en rien ni les attitudes ni les comportements de la population. Le gouvernement canadien et ses partenaires occidentaux ne devraient-ils pas se pencher sur l’utilisation de leur assistance financière en élaborant des outils permettant de mesurer non seulement le nombre d’écoles qui ont été construites, mais aussi et surtout d’évaluer les résultats obtenus en ce qui touche l’évolution des mentalités ? Les lois adoptées par un pays ne constituent-elles pas un indicateur de cette évolution ? Ne peut-on pas faire respecter les droits de la personne autrement qu’en dénonçant les abus commis à l’endroit des droits humains ?

Signalons qu’ en janvier 2011,  le gouverneur du Punjab, Salman Taseer, qui critiquait ouvertement les lois pakistanaises sur le blasphème, a été assassiné en public par son propre garde du corps, Mumtaz Qadri, à cause de ses convictions. Qadri est actuellement incarcéré à la prison de Adiala, où Rimsha a été envoyée.

Lors de son procès, sur le chemin qui le menait au tribunal, Qadri  avait été escorté par ses partisans qui lui jetaient des pétales de rose.

La France, qui fournit aussi de l’aide au Pakistan, a demandé aux autorités pakistanaises de libérer Rimsha Masif.  Mais qu’en est-il du Canada ? Au moment où nous écrivons ces lignes, aucune déclaration n’a été rendue publique sur ce sujet par le gouvernement canadien.

26 août 2012
 





Postez votre réponse
Réagissez à cet article !
Réponse à l'article
par Farid Mnebhi le 27 août 2012

La voix du Canada n'a aucune valeur sur le plan international,alors  comment pourrait-il exercer une quelconque pression sur un autre Etat, notamment le Pakistan puissance nucléaire. La France, les Etats-Unis, certains pays musulmans agissent.

D'ailleurs, le Canada n'est-il pas sous domination des USA , la 51ème étoile de la bannière étoilée américaine. Délà, jeune étudiant à Québec, les québequois l'affirmaient. Plus de 35 ans après c'est encore vrai.

Poster votre réaction

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Votre nom :
Courriel
Titre :
Message :
Analyses et Opinions
Cet article fait partie de

Bloc-Notes de Victor Teboul
par Victor Teboul

Victor Teboul est écrivain et le directeur-fondateur du magazine en ligne Tolerance.ca ®, fondé en 2002 afin de promouvoir un discours critique sur la tolérance et la diversité. 

Pour le dernier essai de Victor Teboul, cliquez sur : Les...
(Lire la suite)

Lisez les autres articles de Victor Teboul
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter