Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Israël. La communauté LBGTQ se porte bien

Partagez cet article

par Nathalie Sosna-Ofir, journaliste indépendante

Ouverture à Tel-Aviv de la semaine de la fierté sous le slogan : la révolution n’est pas achevée. En effet dernièrement la communauté homosexuelle a gagné certains combats mais estime ne pas avoir gagné encore la guerre. Comme ils le réclament depuis longtemps, les couples homosexuels pourraient être autorisés à avoir recours à une mère porteuse ou à une adoption en Israël.

Pour l’heure ils doivent se tourner vers l’étranger, ce qui n’est pas financièrement donné à tout le monde. Mais en février dernier, la Cour Suprême ordonne au gouvernement de lever cette interdiction « discriminatoire ». Donnant un an à l’Etat pour changer sa loi sur la maternité de substitution. Les associations homosexuelles s’étaient alors félicités d’une décision historique qui assurerait le droit fondamental d’être parent. Cette année, pour cause de pandémie, la Gay Pride est reportée. Elle pourrait avoir lieu à la fin de l’été.

Mais dans de nombreuses villes, même celles qui généralement ne prenaient pas part à la semaine de la fierté, seront organisés rassemblements, spectacles, conférences, festivals. L’apogée de cette semaine ce sera dimanche prochain. Avec une grande manifestation simultanée dans 4 grandes villes, Tel aviv, Jérusalem, Beershevé, et Haïfa, avec la participation de nombreux artistes.

Ce jour-là sera également inauguré un jardin de la tolérance à Givataim, près de Tel-Aviv en hommage à Nir Katz, un habitant de la ville assassiné dans l’attentat perpétré au Centre homosexuel et lesbien à Tel-Aviv en 2009.

Avec lui une autre israélienne de 17 ans. 11 personnes avaient, elles, été blessées, dont Hen Langer, un éducateur resté depuis paralysé. Hasard du calendrier, il est décédé en fin de semaine devenant la troisième victime de ce terrible attentat non encore élucidé. Hen était resté très actif au sein de la communauté LGBT dont il était le porte-parole auprès de plusieurs commissions à la Knesset.

A la Knesset, où là aussi hasard du calendrier, on a atteint le nombre record de députes ouvertement homosexuels. Avec l’adoption de la Loi Norvégienne la semaine dernière, le 6ème député ouvertement gay prêtera serment cette semaine. Yorai Lahav-Hertzano du parti Kachol Lavan. Comme on peut le constater Israël est plutôt gay friendly. Le pays a l’attitude la plus progressiste envers la communauté LGBTQ du Moyen-Orient, malgré l’opposition de certaines sections conservatrices de la société.Ils sont protégés par des lois anti-discrimination, et sont autorisés à servir dans l’armée depuis 1993.

Cependant l’homophobie est encore très vive. Rappelons-nous de Shira Banki 16 ans assassiné par un juif ultra radical lors de la gay pride à Jérusalem en 2015. Ou des propos récurrents d’imminents rabbins pour qui l’homosexualité est une maladie qu’il convient de soigner par des thérapies de conversion et une déviance responsable des nombreux maux qui s’abattent sur Israël et le Peuple Juif…

Source : Israel Valley 

Page FB de l'autrice : Nathalie Sosna-Ofir

22 juin 2020



Réagissez à cet article !

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter