Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Mordecai Richler, le Québec et les Juifs

par
Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Partagez cet article

See also/Voir aussi : Mordecai Richler, an attentive reader of my essay Mythe et images du Juif au Québec

 
Voir le nouvel essai de Victor Teboul : «Les Juifs du Québec : In Canada We Trust. Réflexion sur l'identité québécoise», en cliquant ICI

 

See also : About my latest essay 

 

Au Québec, près de vingt après sa mort, Mordecai Richler continue encore de déranger. Alors qu’un film adapté de son roman, Barney’s version, a été accueilli favorablement par les critiques, et qu’on lui a consacré un nouveau documentaire et une biographie (en anglais, remarquez bien), une polémique a agité en 2010 les milieux culturels et municipaux montréalais. Une vieille garde nationaliste s’opposait à ce qu’on honore sa mémoire en donnant son nom à une artère dans le quartier du Plateau où il avait vécu prétextant que Richler avait fait injure à la nation québécoise en qualifiant les Canadiennes françaises de truies reproductrices. 

Il est vrai que Richler n’était pas tendre dans ses écrits polémiques à l’égard du nationalisme québécois et en particulier à l’endroit de Groulx. Mais on l’a accusé, à tort, en déformant ses propos. Qu’a-t-il dit au juste ?



 Offre spéciale !
Profitez d’un accès illimité à Tolerance.ca pour moins de 10 cents canadiens par jour (moins de 7 centimes d’euro).


Pour pouvoir lire la version intégrale de cet article, vous devez acheter un forfait d'abonnement. Si vous en avez déjà un, veuillez ouvrir une session.

Je veux m'abonner   |   Ouvrir une session



* On aperçoit Richler, dans la photo ci-dessus, se référant à mon essai, Mythe et images du Juif au Québec, dans le documentaire «Mordecai Richler, le Cosaque de la rue Saint-Urbain» (réalisé en 2010). Il était interviewé par la journaliste Madeleine Poulin sur l'antisémitisme et ses rapports avec le nationalisme québécois. 


Chronique
Cet article fait partie de

Bloc-Notes de Victor Teboul

Victor Teboul est écrivain et le directeur-fondateur du magazine en ligne Tolerance.ca ®, fondé en 2002 afin de promouvoir un discours critique sur la tolérance et la diversité. 

Pour le dernier essai de Victor Teboul, cliquez sur : Les...
(Lire la suite)

Lisez les autres articles de Victor Teboul
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter