Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

La duplication du génome : facteur de résistance aux traitements des cancers

par Audrey Rousseau, Professeur en Anatomie Pathologique - Médecin enseignant-chercheur, Université d'Angers
Partagez cet article
A l’état normal, chaque cellule humaine renferme dans son noyau 23 paires de chromosomes, soit 46 chromosomes (cellule dite « diploïde »). L’ensemble de ces chromosomes représente l’ADN d’une cellule. Chaque gène (qui code pour une protéine – brique de l’organisme) existe en deux exemplaires (un sur chaque chromosome d’une même paire). L’ADN des cellules d’un cancer est très remanié. Certains gènes sont mutés tandis que d’autres sont perdus ou apparaissent en plusieurs exemplaires. Les cellules cancéreuses sont par nature profondément déréglées. On pourrait les comparer à des enfants capricieux,…La Conversation


Lire l'article complet

© La Conversation -


Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter