Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

La Journée mondiale contre le travail des enfants

par
chroniqueuse de Tolerance.ca

Le 12 juin de chaque année a lieu la Journée mondiale contre le travail des enfants. Quelque peu éclipsée cette année par le début de la Coupe du monde de soccer, son importance n’en demeure pas moindre puisqu’aujourd’hui, environ 215 millions d’enfants dans le monde travaillent, pour la plupart, dans des conditions dangereuses.



En effet, dans plusieurs régions du monde, le travail des enfants constitue une source de revenus importante pour la subsistance des familles. Pour les enfants qui ont la chance d’aller à l’école, travailler peut être un des seuls moyens de parvenir à payer les frais de scolarité, bien souvent au-dessus de la portée de la plupart des portefeuilles de la classe moyenne à pauvre.

La Coupe du monde 2010 éclipse-t-elle vraiment l’importance de cette journée? L’Organisation internationale du travail (OIT), l’instigatrice de cette journée qui existe depuis 2002, a plutôt fait le pari de collaborer avec la FIFA et de profiter de la visibilité offerte par la Coupe du monde. Le thème de cette année, en lien avec la coupe, « Droit au but... éliminons le travail des enfants ». La campagne reliée s’intitule « Carton rouge au travail des enfants », et elle est menée par l'OIT, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et la FIFA en vue de soutenir les projets d'élimination du travail des enfants.

Les principales revendications de l’Organisation internationale du travail sont de :

• redoubler d’efforts dans la lutte contre les pires formes de travail des enfants de toute urgence.
• intensifier les efforts aux niveaux mondial, national et local pour que les mesures de lutte contre toutes formes de travail des enfants soient partie intégrante des stratégies pour la réduction de la pauvreté, la protection sociale et la planification de l’éducation.
• renforcer l’engagement politique et social de lutte contre le travail des enfants avec les partenaires sociaux et la société civile, jouant tous deux un rôle de premier plan en matière d’activités de promotion et de sensibilisation.

Ironiquement, la couture des ballons de soccer est une des industries où travaillent plusieurs enfants. Tel que l’explique Christine Bloom de l’Organisation internationale du travail, « [c]e sont les parents qui, en fait, obtiennent le travail. […] comme ils travaillent sur des contrats, plus ils produisent, plus ils gagnent. Alors ils prennent l’aide de tous les membres de la famille pour les aider. Alors ça aussi, c’est la cause de beaucoup de travail des enfants.

Le problème c’est que c’est aussi difficile de savoir qui fait quoi. Et c’est pour ça qu’il y a un très grand nombre d’enfants qui travaillent… et on n’est pas sûr de combien, qui en fait sont impliqués dans la production des ballons de football. »

 Ce qu’il faut comprendre de cette journée ? Que la pauvreté et le manque d’alternatives sont à la base du travail des enfants. Pour faire en sorte que les enfants ne soient plus obligés de travailler, il faut d’abord assurer aux familles des moyens de subsister sans l’apport financier des enfants. 

Site Web - Journée mondiale contre le travail des enfants :

www.ilo.org/ipec/Campaignandadvocacy/WDACL/WorldDay2010/lang--fr/index.htm

Voir aussi : www.tolerance.ca/Article.aspx?ID=100&L=fr

14 juin 2010
 



Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Chronique
Cet article fait partie de

Info-Droits. La chronique de Julie Dumontier

Julie Dumontier est chroniqueuse de Tolerance.ca en matière de droits de la personne. Après des études pendant cinq ans, à l'Université Laval, en lettres et en sciences sociales, Julie Dumontier complète maintenant un diplôme en droit à l'Université du Québec à Montréal afin de... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Julie Dumontier
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter