Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Crise des médias. Un entretien avec Jean-Hugues Roy, professeur, École des médias, Université du Québec à Montréal

par
Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®

Nous souhaitons à Tolerance.ca engager un débat sur l’avenir des médias traditionnels, au-delà des préoccupations de leur financement. Le journalisme libre et indépendant étant un pilier de la démocratie, il importe de tenir compte aussi du fait que les nouveaux médias – ou ceux qu’on appelle les géants du Web – ont contribué à démocratiser considérablement l’information, un secteur qui a souvent  été le domaine privilégié des élites. À Tolerance.ca, on pourrait en témoigner, car nous avons abordé, dès les débuts de la mise en ligne du site, des sujets considérés trop sensibles par les grands médias, notamment en ce qui touche la place des minorités au sein de la société québécoise.

De plus, les nouveaux médias ont offert un moyen d’expression à des citoyens qui n’appartiennent pas aux milieux accrédités par les médias traditionnels– universités, gouvernements, grandes entreprises, lobbys – au moyen de blogues, de chroniques, - et oui !-, des réseaux sociaux.  L’avenir des médias concerne donc tous les citoyens et toutes les citoyennes et non seulement ceux et celles qui oeuvrent dans le secteur des communications. Nous espérons que tout le monde  prendra une part active dans ce débat crucial pour la démocratie. À Tolerance.ca, nous entamons cette réflexion en interrogeant deux professionnels qui ont été actifs dans le domaine de l’information et qui commentent régulièrement le sujet. Ils sont aujourd’hui professeurs au niveau universitaire.

Le financement des médias écrits par les gouvernements peut-il avoir des répercussions sur le droit du public à une information indépendante et objective ? Comment les médias traditionnels doivent-ils réagir face à la place occupée aujourd’hui par les géants du Web ? Ce sont là quelques-unes des questions que nous avons posées à M. Jean-Hugues Roy, professeur à l’Université du Québec à Montréal, et à M. Alain Saulnier, professeur invité à l’Université de Montréal.

Tolerance.ca : La crise que connaît aujourd’hui la presse écrite rend celle-ci dépendante d’un financement provenant des pouvoirs publics. Cela n’affecte-t-il pas, à moyen et à long terme, l’indépendance des journalistes ?

Jean-Hugues Roy : D’abord, des médias sont financés par l’argent public dans plusieurs démocraties du monde. Je réfère notamment aux diffuseurs publics que sont CBC et Radio-Canada, la BBC, la RTBF, la RTS, etc. Ces médias ont fait la démonstration, au fil des décennies, de leur indépendance dans leur couverture des événements reliés aux activités des gouvernements de leurs pays respectifs. Un autre exemple me vient en tête. Le magazine L’actualité reçoit 1M$ du ministère du Patrimoine depuis des années. Je serais curieux de voir le moindre soupçon que sa couverture des élus fédéraux ait été complaisante.

En outre, il n’est pas dit que la presse écrite sera *dépendante* d’un financement public. Elle pourra en bénéficier, mais il faudra que ce ne soit qu’une petite pointe de la tarte de leurs revenus. Pour le moment, l’argent public prend une forme de financement indirect: crédits d’impôts sur les salaires et sur les dons.

Tolerance.ca : Nos sources d’informations s’étant considérablement diversifiées, nous ne dépendons plus des médias écrits. Quelles transformations ces derniers doivent-ils envisager ?

Jean-Hugues Roy : Dans la plupart des sociétés occidentales, les quotidiens sont les premiers producteurs de nouvelles. Les autres médias (radio, télé, puis le web) en produisent aussi, mais reprennent souvent les nouvelles produites par les quotidiens.

Cela n’empêche pas que des quotidiens doivent «prendre le virage numérique». Or, les médias d’ici l’ont remarquablement négocié, ce virage. Aucun autre quotidien au monde n’a réalisé la double transformation de La Presse: abandon du papier + passage à un modèle OSBL. Les appli des quotidiens d’ici gagnent des prix internationaux. Les quotidiens de Quebecor lancent plusieurs expériences sur le web ou les médias sociaux, comme Tabloïd, ou «Pèse sur start», entre autres.

Tolerance.ca : Reconnu pour son journalisme d’enquête, le site français Mediapart est publié exclusivement sur Internet et il dépend pour son financement sur un modèle d’abonnement payant afin de garantir son indépendance. Peut-on envisager une telle formule au Québec ?

Jean-Hugues Roy : J’adore Mediapart. J’en suis jaloux. On pourrait tenter l’expérience ici. Je doute cependant qu’on puisse reproduire son succès financier. C’est simplement une question d’échelle: les Québécois sont huit fois moins nombreux que les Français...

Tolerance.ca : Amazon, le géant du commerce en ligne et ennemi numéro 1 des éditeurs et des libraires, est aujourd’hui le propriétaire du Washington Post, qui avait provoqué le scandale du Watergate. Une alliance entre le commerce en ligne et le journalisme d’enquête pourrait-elle exister au Québec?

Jean-Hugues Roy : Correction: ce n’est pas Amazon qui est propriétaire du WP, mais Jeff Bezos à titre personnel. Cela dit, il y a une forme d’alliance comme ça via des initiatives comme la Boutique Voir, Rabaischoc et le Panier de GCM. Ces trois initiatives consistent en des offres de coupons rabais pour des lecteurs de médias qui permettent de financer la production d’information dans les différents médias auxquels ces initiatives appartiennent. (NDLR : Bezos est le patron d’Amazon, dont il détient la majorité des actions.)

Propos recueillis par Victor Teboul pour Tolerance.ca

M. Jean-Hugues Roy a été journaliste à Radio-Canada et à l'hebdomadaire montréalais Voir.  Il est professeur à l’École des médias de l’Université du Québec à Montréal.

24 août 2019



** Image : Université du Québec à Montréal


Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Chronique
Cet article fait partie de

Entrevues réalisées par Victor Teboul
par Victor Teboul

Victor Teboul est écrivain et le directeur-fondateur du magazine en ligne Tolerance.ca ®, fondé en 2002 afin de promouvoir un discours critique sur la tolérance et la diversité. 

Pour le dernier essai de Victor Teboul, cliquez sur : Les...
(Lire la suite)

Lisez les autres articles de Victor Teboul
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter