Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Canada. La compétence en lecture liée à des niveaux de revenu plus élevés

Partagez cet article

Les jeunes qui affichaient des niveaux supérieurs de compétence en lecture à 15 ans avaient des niveaux plus élevés de scolarité et de revenu à l'âge de 25 ans que ceux des jeunes dont les niveaux de compétence étaient plus faibles, selon une étude récente.

L'étude examine les différences dans les parcours de vie associées au niveau de compétence en lecture à 15 ans, tel qu'il a été mesuré par le Programme international pour le suivi des acquis des élèves en 2000. Les données faisant état des liens entre la situation au chapitre des études, du marché du travail, du revenu et de la fondation d'une famille, d'une part, et les compétences en lecture, d'autre part, sont tirées de l'Enquête auprès des jeunes en transition de 2010.

Les compétences en lecture sont mesurées selon des niveaux allant de 1 à 5, soit du plus faible au plus élevé, qui correspondent à des tâches de difficulté croissante.

L'étude montre une relation claire entre le niveau de compétence en lecture à 15 ans et le plus haut niveau de scolarité atteint 10 ans plus tard.

Les jeunes qui obtiennent de faibles scores en lecture sont plus susceptibles de ne pas poursuivre d'études au-delà du secondaire. Plus de la moitié des jeunes (54 %) qui avaient obtenu des scores inférieurs au niveau 3 à 15 ans n'avaient pas poursuivi leurs études au-delà du secondaire à l'âge de 25 ans.

Par contre, les trois quarts des jeunes qui s'étaient classés aux niveaux les plus élevés de compétence en lecture à 15 ans poursuivaient des études postsecondaires sous une forme ou une autre à 25 ans. Néanmoins, 23 % des jeunes de ce groupe de compétences élevées n'avaient pas poursuivi leurs études au-delà du secondaire à 25 ans.

En outre, les jeunes ayant affiché des niveaux élevés de compétence en lecture étaient deux fois plus susceptibles d'être toujours aux études à 25 ans que ne l'étaient les jeunes ayant obtenu des scores inférieurs au niveau 3.

Chez les jeunes qui, à 25 ans, travaillaient à temps plein, 44 % s'étaient classés aux niveaux supérieurs en lecture à l'âge de 15 ans, et 27 %, aux niveaux inférieurs.

Le revenu varie selon les compétences en lecture. Le revenu annuel moyen des jeunes qui avaient obtenu des scores de lecture aux niveaux les plus faibles à 15 ans s'élevait à 39 902 $ en 2009, comparativement à 42 580 $ pour les jeunes au niveau 3 et à 44 155 $ pour les jeunes aux niveaux supérieurs de compétence. L'écart global entre les jeunes aux niveaux les plus élevés et ceux aux niveaux les plus faibles représente environ 10 % du revenu annuel.

© Statistique Canada -


Réagissez à cet article !

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Votre nom :
Courriel
Titre :
Message :
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter