Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
Le Bloc-Notes de Victor Teboul
Par Victor Teboul
Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Victor Teboul est écrivain et le directeur-fondateur du magazine en ligne Tolerance.ca ®, fondé en 2002 afin de promouvoir un discours critique sur la tolérance et la diversité. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont des romans et des essais, et de nombreux articles. Il a été membre du jury des Prix littéraires du Gouverneur général du Canada pour la catégorie Essai  ainsi que du Jury du Conseil des arts pour l'attribution des bourses d'écrivains dans la même catégorie.

Voir le nouvel essai de Victor Teboul : Les Juifs du Québec : In Canada We Trust. Réflexion sur l'identité québécoise


Pour consulter les oeuvres de Victor Teboul, veuillez cliquer ICI.

(Crédit photo : Laforest et Sabourin, photographie)

Pour voir l'émission que Second Regard de Radio-Canada a consacrée à Victor Teboul, veuillez cliquer ICI

Il est l'auteur notamment du roman Bienvenue chez Monsieur B. !  (L'Harmattan, Paris) dont l'action se déroule dans les coulisses du pouvoir juif de Montréal. 

Les ouvrages de Victor Teboul sont disponibles en librairie ainsi que sur le site personnel de l'auteur. 

Auteur de plusieurs séries radiophoniques diffusées sur la chaîne culturelle de Radio-Canada, Victor Teboul a été professeur de lettres dans un collège, au nord de Montréal, et a enseigné l'histoire à l'Université du Québec à Montréal. Il a été membre du Conseil supérieur de l'éducation et du Conseil de presse du Québec.

Parmi ses diplômes universitaires, Victor Teboul détient un doctorat en lettres de l'Université de Montréal.

Il est le président de Tolerance.ca® Inc qui publie le webzine Tolerance.ca®.  

Pour plus d'informations sur Victor Teboul, veuillez cliquer sur : www.victorteboul.com

Veuillez cliquez sur l'image pour voir la 2e photo - Victor Teboul à l'exposition, «Je lis Montréal», sur les écrivains de Montréal, dans le cadre de Montréal, capitale mondiale du livre, été 2005. Photo © L. Labissonnière.
 
Articles de cette chronique

D'autres articles du même chroniqueur sont disponibles dans la version anglaise de notre site. Veuillez cliquer ici pour les consulter.

par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Bravo à l’émission Tout le monde en parle de dimanche 22 septembre 2013. Quel début spectaculaire sous plusieurs points de vue ! Enfin un excellent débat entre deux personnalités de marque : le ministre Bernard Drainville affrontant le sociologue Gérard Bouchard. (Texte intégral)
par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Depuis que le gouvernement Marois a rendu public son projet de charte des valeurs québécoises et qu’il a suscité le débat que l’on sait, les médias traditionnels ne cessent d’utiliser le mot «division». Ils ont tant besoin d’augmenter leur tirage face à la concurrence féroce des blogs et médias sociaux, qu’ils versent dans le sensationnalisme. «Division» sonne mieux que «débat» et les affirmations tranchées valent mieux que les nuances. Et au diable, la vérité !  (Texte intégral)
par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CERJI) annonce sur son site avoir rencontré M. Bernard Drainville, ministre responsable des Institutions démocratiques et de la Participation citoyenne au sujet de son projet de charte des valeurs québécoises.  (Texte intégral)
par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Le chef de la police de Montréal a dû reculer devant le puissant lobby des cyclistes, car celui-ci s'en est pris au comportement des patrouilleurs de la police qui, depuis le début de l’été 2013, avaient finalement sévi contre les cyclistes indisciplinés. Ces derniers ne respectant pas les règlements rudimentaires du code de la route. (Texte intégral)
par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Il y a quelques mois, je signalais ici même les doléances de notre ministre québécois de la culture, M. Maka Kotto, qui se désolait du fait que le public boudait les films québécois. Depuis, M. Kotto a formé un groupe de travail pour se pencher sur cette situation, groupe auquel participent quelques cinéastes, dont madame Micheline Lanctôt. (Texte intégral)
par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Je viens de lire un livre qui m’a ému. Il s’agit du témoignage de Lise Ravary, «Pourquoi moi ?» qui vient de paraître aux éditions Libre Expression. L’auteure y raconte avec beaucoup de nuances et de sensibilité la démarche spirituelle qu’elle a entreprise il y a vingt ans pour devenir juive en suivant la procédure de conversion la plus stricte du judaïsme. (Texte intégral)
par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Alors que le gouvernement québécois songe à déposer un projet de loi sur la laïcité, qui proclamerait que le Québec est laïque et neutre par rapport aux croyances ou non croyances, le gouvernement fédéral canadien, dirigé par le premier ministre conservateur, Stephen Harper, annonce la création du Bureau de la liberté de religion.
  (Texte intégral)

par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Reconnaissons au moins une chose : nos médias font bien leur travail. Après le tollé soulevé par la nomination au poste de sous-ministre adjoint à vie (oui, vous avez bien lu) de son ancien rival à la chefferie de son Parti, M. Paul-André Boisclair, tollé qui a obligé notre première ministre de reculer (et le titulaire de se contenter du poste non moins alléchant de Délégue général du Québec à New York), voilà qu’une autre affaire éclate (sans compter bien sûr celle de Breton qui a dû quitter son poste ministériel). (Texte intégral)
par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
M. Maka Kotto, lors d’une de ses rares sorties publiques, près de quatre mois après son élection et sa nomination au poste de ministre québécois de la culture, interrompt son silence afin de donner une leçon aux cinéphiles du Québec.
  (Texte intégral)

par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
La première ministre du Québec, madame Pauline Marois, a déclaré jeudi matin, 6 décembre 2012, que M. André Boisclair a accepté de  renoncer au poste qui lui assurait une permanence au sein de la Fonction publique du Québec. (Texte intégral)
<<  Préc.   1 [2] 3 4 5 6 7    Suiv.  >>

Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter