Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
Document
Née et élevée au sein d’une famille française de longue date, j’étais française sans avoir à me poser de question. Mais être juive, qu’est-ce que cela signifie pour moi comme pour mes parents, dès lors qu’agnostique – comme l’étaient déjà mes grands-parents – la religion était totalement absente de notre foyer familial ? (Texte intégral)
Le vendredi 23 décembre 2016, le Conseil de sécurité des Nations unies a voté en faveur de la résolution 2334 contre la colonisation israélienne des territoires palestiniens occupés depuis 1967: Cisjordanie et Jérusalem-Est. L'abstention de la représentante permanente des États-Unis a permis l'adoption de cette résolution. Ci-dessous le texte de cette résolution. (Texte intégral)
Le directeur de Tolerance.ca, Victor Teboul, a participé au film de Adina Vukovic, YT Remix, réalisé durant l'été 2015, à l'occasion du centenaire de naissance de l'écrivain Yves Thériault, décédé en 1983.

 

 

  (Texte intégral)

par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Comme beaucoup de Québécois, j'ai été fasciné par René Lévesque. Mais cette fascination n'est pas venue tout de suite. Dans les milieux immigrants de la rue Barclay où j'habitais à mon arrivée à Montréal, dans les années 1960, Lévesque nous inquiétait bien plus qu'il ne nous charmait.   (Texte intégral)
par Victor Teboul, Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Retrouvez cet article dans l'essai Libérons-nous de la mentalité d'assiégé qui vient de paraître en cliquant ICI. Il s'intitule dans ce livre «Pourquoi les Juifs ne s'identifient pas au Québec».


À la suite de la publication de Mythe et images du Juif au Québec, j’avais été sollicité à prononcer plusieurs conférences sur les rapports entre Juifs et Québécois. L’arrivée au pouvoir en 1976 du Parti québécois, qui préconisait la souveraineté du Québec, rendait les rapports pour le moins tendus avec la communauté juive dont la grande majorité de ses membres avait été formée par les institutions de langue anglaise (écoles, universités, médias). (Texte intégral)

par Jacques Picotte

En 1955, je suis entré au Parti social démocratique aux côtés de Thérèse Casgrain, de Michel Chartrand et de Jacques Perron. J'ai participé comme militant à toutes sortes d'actions et de réalisations. Je me suis rendu compte très tôt qu'alors qu'on prônait la planification économique, la rationalisation dans les services publics, l'étatisation de nos ressources naturelles, on ne pouvait planifier et étatiser à deux endroits en même temps à propos d'une même chose. C'est à partir de 1959-1960 que j'ai commencé à exercer une réflexion plus globale sur la situation et d'une façon totalisante. - Gaston Miron. (Texte intégral)

Le 7 septembre 2011 se déroulera à Montréal la Deuxième conférence mondiale sur les religions du monde après le 11 septembre 2001 sous l’égide de l’Université McGill et de l’Université de Montréal. Le Dalaï Lama présidera l’ouverture de la conférence et plusieurs autres personnalités ont confirmé leur présence. (Texte intégral)
Mes amis, l’amour est cent fois meilleur que la haine. L’espoir est meilleur que la peur. L’optimisme est meilleur que le désespoir. Alors aimons, gardons espoir et restons optimistes. Et nous changerons le monde. (Texte intégral)
Le Front de libération du Québec n’est pas le Messie, ni un Robin des bois des temps modernes, c’est un regroupement de travailleurs québécois qui sont décidés à tout mettre en œuvre pour que le peuple du Québec prenne définitivement en mains son destin. (Texte intégral)
Le voile intégral est d’abord une remise en question de la liberté de disposer de son corps et de sa personne. La privation de ces deux droits transforme la femme en objet asservi à une communauté. Finie l’Égalité ! La femme est mise sous tutelle de sa famille et de son mari. Elle a besoin de chaperons, de surveillants pour pouvoir se déplacer. Dans l’espace public, elle se présente d’abord, si ce n’est uniquement, comme un élément anonyme d’une communauté qui montre ainsi qu’elle a de quoi nous faire peur. (Texte intégral)
    [1] 2    Suiv.  >>

Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter