Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

La démocratie à Montréal. L'avenue du Parc change de nom sans aucune opposition à l'hôtel de ville

par
Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®
Http://www.urbanphoto.net/blog/
Montréal - L'avenue du Parc, une grande artère de Montréal, doit changer de nom pour commémorer le souvenir de l'ancien premier ministre du Québec, Robert Bourassa, décédé il y a dix ans. Le nom de l'avenue du Parc est pourtant très important pour quiconque connaît l'histoire de la communauté grecque de Montréal.  Curieusement,  aucun média francophone ne s'est opposé à la décision du comité exécutif de la Ville de Montréal. Tolerance.ca a interrogé un historien de la communauté hellénique du Québec. 

 «L’avenue du Parc est condamnée», écrit The Gazette, ( édition du 19 octobre 2006) le seul média qui, à Montréal, ose s’opposer à la décision du comité exécutif de la Ville de Montréal de changer le nom de l’avenue du Parc en avenue Robert-Bourassa. Cela ressemble à l’arrogance d’un dictateur, poursuit l’éditorial du quotidien anglophone de Montréal pour qualifier une décision que le quotidien attribue au maire Gérald Tremblay. Aucun média francophone ne commente la décision, alors qu’on se gargarise, autant dans les milieux politiques que dans notre petit monde médiatique, d’interculturel par ci et de diversité par là.

Nous commémorons le dixième anniversaire de la mort de l’ancien premier ministre du Québec, ce qui explique les différents événements qui ont lieu au Québec pour marquer sa disparition. Non pas qu’il ne faille pas l’honorer en donnant son nom à une artère de Montréal, Après tout, on a bien donné le nom de l’ancien premier ministre péquiste, René Lévesque, au boulevard Dorchester qui portait le nom d’un Lord.

Sauf que l’avenue du Parc évoque l’histoire spécifique de deux communautés culturelles et plus particulièrement celle de la communauté grecque. Nos hommes et femmes politiques, censés être si sensibles à la diversité culturelle de la métropole québécoise et canadienne, ignoreraient-ils cet attachement ?

L’historien Stephanos Constantinides, auteur de l’ouvrage Les Grecs du Québec, est particulièrement attristé de ce changement de dénomination. «Je trouve ça triste, déclare-t-il en entrevue, ce nom est lié à l’histoire de la communauté grecque et même à celle de la communauté juive. Des générations de Grecs ont transité par cette avenue ou y ont vécu. On a même créé un mot en grec pour décrire l’avenue du Parc et ses environs. ‘Parkaveneika’ est dérivé de Parc et signifie, en grec de Montréal, aux alentours de l’avenue du Parc. »

«Je crois, poursuit l’historien de la communauté grecque, qu’on n’a pas voulu heurter les susceptibilités des catholiques, car on avait d’abord pensé, me semble-t-il, donner le nom de l’ancien premier ministre au boulevard Saint-Joseph, et, sauf erreur, je crois que la famille avait elle-même exprimé ce souhait, M. Bourassa ayant grandi dans ce secteur.»

Article publié le 19 octobre 2006.





Partagez vos idées avec Victor Teboul
Il y a actuellement 2 réactions.

Poster une réaction
L'avenue du Parc change de nom....
par Maurice Amiel le 27 novembre 2006

Le boulevard Dorchester passait par le siège social d'Hydro Québec historiquement associé à René Lévesque, d'où la pertinence du changement de nom. Quel est le lien de Robert Bourassa à l'avenue du Parc? personne ne semble le dire. Permettez moi une spéculation d'ordre politique; en effet, si cette avenue est associée aux communautés grecque et juive de Montréal il faut bien se demander si le vote historiquement Libéral de ces deux communautés ne constitue pas le lien historique à Robert Bourassa. J'avoue que cela est plutôt questionable comme lien mais à moins d'un éclaircissement de la part des éditeurs ou des lecteurs, c'est le seul que je vois. Maurice Amiel
Changement de nom de l'avenue du Parc
par Jocelyne A. le 3 janvier 2007

Un petit mot pour rappeler que des voix québécoises francophones se sont aussi élevées pour protester contre le changement de nom de l'avenue du Parc. Je pense, entre autres, à Nathalie Pétrovski sur les ondes de Radio-Canada, aux Amis de la montagne et, si je ne m’abuse, à l’urbaniste Gérard Beaudet. Bien sûr, ils ont peu évoqué la communauté grecque pour ce faire. Mais plusieurs d'entre eux ont souligné la présence grecque dans ce quartier. Quant à leur opposition au changement de nom de cette artère, elle se justifie par des raisons d'ordre historique. L'avenue du Parc a ainsi été appelée à cause de son accès privilégié au parc du Mont-Royal. Ce parc a été créé à la suite de pressions de groupes de citoyens, écolos avant la lettre, vers le milieu du XIXe siècle. La première phase des travaux s’est déroulée de 1876 à 1881. La conception du parc a été confiée à Frederick Law Olmsted, premier architecte paysagiste d'Amérique du Nord, également humaniste et créateur de Central Park de New York. Le parc du Mont-Royal devait, selon lui, offrir gratuitement des lieux de repos, de loisirs dans une atmosphère de beauté et de nature aux familles d'ouvriers parqués dans des logements et des quartiers insalubres à la suite de l'urbanisation massive causée par la révolution industrielle à l'époque. Quant aux vagues d’immigration en provenance d’Europe (dont les Grecs), elles commencent au début du XXe siècle. Bien que les Québécois d’origine grecque aient marqué (et continuent de le faire) la vie du quartier, l'opposition au changement de nom s'inscrit surtout dans un mouvement actuel de sauvegarde de la montagne que lorgnent des spéculateurs fonciers privés et institutionnels. Avenue du Parc rappelle ce lieu démocratique par excellence et ouvert aux citoyens de toutes origines.
Poster une réaction
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Chronique
Cet article fait partie de

Bloc-Notes de Victor Teboul

Victor Teboul est écrivain et le directeur-fondateur du magazine en ligne Tolerance.ca ®, fondé en 2002 afin de promouvoir un discours critique sur la tolérance et la diversité. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont des romans et des essais, et de nombreux... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Victor Teboul
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter