Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
RECHERCHER: 
Chargement
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
Observatoire des droits humains
Recevez gratuitement notre Newsletter !

Ma rencontre avec Oscar Niemeyer

par
écrivain
Le Palais présidentiel, Brasilia
(Agrandir)

La mort d’Oscar Niemeyer, à l’âge de 104, ans a suscité de nombreux commentaires. On a souligné l’importance, l’originalité et les innovations de ce grand architecte brésilien. Je voudrais évoquer une rencontre que j’ai eue avec lui il y a plus d’un demi-siècle.

En 1961, engagé par Le Nouveau Journal à sa naissance, j’ai fait un reportage d’une quinzaine d’articles sur le Brésil.  J’ai parcouru le pays du nord au sud et eu des entretiens avec, entre autres, le président Quadros qui a démissionné, l’écrivain Jorge Amado et ne pouvais manquer le grand bâtisseur des édifices de la nouvelle capitale Brasilia. Je suis arrivé à un grand chantier où émergeaient le palais présidentiel, le parlement et tant d’autres monuments. Les rues étaient réservées aux voitures et, piéton, je ne pouvais faire de promenade qu’en longeant les allées qui entouraient mon hôtel. La ville était entourée de bidonvilles qui abritaient les ouvriers.

J’ai sollicité une rencontre avec l’auteur d’une splendeur naissante. Oscar Niemeyer me reçut à la terrasse du parlement. Détendu, direct, d’une grande simplicité. Il m’a dit que l’architecte s’efforce de donner une forme humaine à l’espace, de le rendre beau et accessible en aménageant les lignes, les courbes, les rondeurs. Je lui ai alors demandé ce que représentent les colonnes devant le palais présidentiel.

- Avez-vous vu le Parthénon à Athènes ?

J’ai dit oui.

- C’est beau, n’est-ce pas ? Vous ne demandez pas alors à quoi servent les colonnes. Eh bien, c’est la réponse à votre question.
Je suis retourné à Brasilia trente ans plus tard et, malgré ses inconvénients, la ville déployait de grandes beautés architecturales .
J’ai eu l’occasion de voir d’autres édifices de Niemeyer dont celui de l’université de Constantine en Algérie. Une splendeur. A l’intérieur on vit le climat du pays, froid l’hiver et chaud l’été. La beauté s’inscrit dans la nature du lieu.

9 décembre 2012
 



Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.

© 2014 Tolerance.ca® Inc. Tous droits de reproduction réservés.

Toutes les informations reproduites sur le site de www.tolerance.ca (articles, images, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Tolerance.ca® Inc. ou, dans certains cas, par leurs auteurs. Aucune de ces informations ne peut être reproduite pour un usage autre que personnel. Toute modification, reproduction à large diffusion, traduction, vente, exploitation commerciale ou réutilisation du contenu du site sans l'autorisation préalable écrite de Tolerance.ca® Inc. est strictement interdite. Pour information : info@tolerance.ca

Tolerance.ca® Inc. n'est pas responsable des liens externes ni des contenus des annonces publicitaires paraissant sur Tolerance.ca®. Les annonces publicitaires peuvent utiliser des données relatives à votre navigation sur notre site, afin de vous proposer des annonces de produits ou services adaptées à vos centres d'intérêts.





Cet article fait partie de

La Chronique de Naïm Kattan, écrivain

Naïm Kattan est né à Bagdad, en Irak. Il est l’auteur d'une quarantaine d'ouvrages.  Membre de la Société royale du Canada et de l'Académie des lettres du Québec (1983), il est officier de l'ordre du Canada (1983) et de l’ordre des... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Naïm Kattan
© Droits réservés. Tolerance.ca® Inc.