Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Québec, élections 2012. Pauline Marois, première femme à diriger le gouvernement du Québec

par
Ph.D., Université de Montréal, Directeur, Tolerance.ca®

Pauline Marois, la chef du Parti québécois, sera la première femme de l'histoire du Québec à diriger la seule province majoritairement francophone du Canada.  Sa formation, qui prône l'indépendance du Québec, a recueilli 31.9 % du vote populaire et élu 54 députés à l’Assemblée nationale du Québec, lors des élections du 4 septembre 2012.

[[google]

Madame Marois, dont le discours devant ses partisans a été interrompu par un attentat, a réitéré durant son allocution sa détermination de faire du Québec un pays.

La «dame de béton», comme on la surnomme dans les milieux souverainistes, aura tout un défi à surmonter, compte tenu du résultat très serré du vote. Les électeurs québécois lui ont en effet accordé une mince majorité de 4 députés dans une Assemblée qui comptera aussi 50 députés provenant du Parti libéral, d’obédience fédéraliste, lequel a recueilli 31.2% du vote populaire, mais dont le chef, Jean Charest, n'a pas obtenu la confiance de ses électeurs dans la circonscription de Sherbrooke, région qu'il a représentée durant 28 ans, d'abord à titre de député conservateur à la Chambre des communes à Ottawa, et ensuite à Québec, en tant chef du Parti libéral.   

Par ailleurs, la Coalition Avenir Québec, dirigé par François Legault, a quant elle recueilli 27.1% du vote et élu 19 députés, alors que la formation de gauche et également indépendantiste, Québec Solidaire, avec 6 % du vote, a réussi à faire élire deux députés - Françoise David et Amir Khadir qui, jusqu'à la dissolution de la chambre, était le seul député de cette formation à siéger au Parlement de Québec.

5 septembre 2012
 



Réagissez à cet article !
Il y a actuellement 1 réaction.

Poster une réaction
Attentat contre Pauline Marois : les deux corps policiers enquêteront sur eux-mêmes !
par Michel Gourd le 11 septembre 2012

Comment se fait-il qu’un homme soit mort en faisant le travail des corps policiers ? Si les mesures de sécurité entourant le rassemblement du Parti Québécois lors de l’attentat contre Pauline Marois continuent de soulever des questions, ce n’est sûrement pas les conclusions de l’enquête que feront les corps policiers sur eux-mêmes qui pourront satisfaire la population. Ici encore, comme dans plusieurs autres dossiers les mettant en cause, ce sera les policiers qui enquêteront sur eux-mêmes. Si on voulait être juste, il faudrait que chacun de nous ait le droit de se juger lui-même devant la loi. Si cette vous proposition semble absurde, alors pourquoi accepter que ce soit la SQ et le SPVM qui mèneront conjointement l'enquête sur l'attentat perpétré au centre-ville de Montréal ? Ces deux corps policiers étaient responsables de la sécurité des lieux et de la nouvelle première ministre.

Poster une réaction
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Chronique
Cet article fait partie de

Le Bloc-Notes de Victor Teboul

Victor Teboul est écrivain et le directeur-fondateur du magazine en ligne Tolerance.ca ®, fondé en 2002 afin de promouvoir un discours critique sur la tolérance et la diversité. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont des romans et des essais, et de nombreux... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Victor Teboul
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter