Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Le ministre canadien de l'immigration, Jason Kenney, se prononce contre l’antisémitisme

Jérusalem (Israël)— Le ministre canadien de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney, a affirmé aujourd’hui à Jérusalem que le Canada portera une attention renouvelée au nouvel antisémitisme, dont les adeptes prétendent que les Juifs n’ont pas le droit de disposer d’un État qui leur est propre.



« Le Canada ne doit pas se contenter d’être un observateur sur la scène internationale. Il doit plutôt agir en tant que leader pour lutter contre le nouvel antisémitisme », a déclaré le ministre Kenney pendant le Forum mondial de lutte contre l’antisémitisme.

Il a notamment affirmé que le Canada a été le premier pays du monde à annoncer qu’il ne participerait pas à la deuxième conférence de Durban. Les gouvernements israélien et américain ainsi que la plupart des pays de l’Union européenne ont ensuite suivi l’exemple du Canada et annoncé qu’ils boycotteraient cette conférence. « Le Canada craignait que celle‑ci, à l’image de la première conférence de Durban, deviendrait un festival de la haine se rapprochant d’une manifestation antisémite, et ses craintes se sont avérées fondées », a expliqué le ministre Kenney.

« Plutôt que de lutter contre le racisme, la conférence de Durban en a fait la promotion. Notre gouvernement n’acceptera pas de salir la réputation du Canada en s’associant à une conférence dont le seul objectif semble être comme celui de la première conférence Durban », a indiqué le ministre.

Le Canada a récemment adopté diverses mesures sur la scène internationale afin de diriger la lutte contre le nouvel antisémitisme : les responsables canadiens ont notamment quitté la salle où le leader iranien Mahmoud Ahmadinejad prononçait un discours et, lors d’un sommet des pays francophones, le Premier ministre Stephen Harper a refusé de signer l’ébauche d’une déclaration unilatérale critiquant Israël.

« En plus d’assurer un leadership dans la lutte contre l’antisémitisme à l’échelle internationale, nous avons examiné sérieusement le programme du gouvernement du Canada dans le cadre de notre politique de tolérance zéro envers l’antisémitisme », a affirmé le ministre Kenney.

« Notre gouvernement tente de rompre ses relations avec ses organisations clientes dont la priorité semble être de promouvoir la légalisation de groupes terroristes faisant l’objet de mesures d’interdiction, tels que le Hamas et le Hezbollah, ou qui s’opposent au droit du peuple juif à disposer d’un État qui lui est propre, a‑t‑il ajouté. Nous avons également entrepris d’assumer un leadership dans la condamnation de l’antisémitisme sur les campus universitaires canadiens. »

Le gouvernement du Canada a également pris des mesures pour reconnaître les chapitres sombres de notre histoire nationale, comme la tragédie du paquebot St. Louis. Ce navire transportait des réfugiés juifs qui se sont vu refuser l’asile par de nombreux pays, y compris le Canada. Beaucoup de ses passagers ont finalement péri pendant l’Holocauste. Le gouvernement a prévu des sommes de 2,5 millions de dollars pour des projets éducatifs et commémoratifs liés à la tragédie du paquebot St. Louis, sommes qui seront versées par l’entremise du Programme de reconnaissance historique pour les communautés (PRHC).

De plus, en février 2009, la conférence inaugurale de la Coalition interparlementaire de lutte contre l’antisémitisme (ICCA) a eu lieu à Londres et a permis de produire la Déclaration de Londres sur la lutte contre l’antisémitisme. Après la conférence, on a fondé la Coalition parlementaire canadienne de lutte contre l’antisémitisme, qui a pour mandat d’effectuer une enquête sur l’antisémitisme au Canada et, au besoin, de contribuer à l’organisation de la conférence de 2010 de l’ICCA qui aura lieu au Canada.

Le 16 décembre 2009


Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter