Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Hausse de la demande étrangère de titres canadiens

La demande étrangère de titres canadiens a fortement augmenté en septembre, les non-résidents en ayant ajouté pour 13,6 milliards de dollars à leurs portefeuilles. 



Cette activité a principalement porté sur des acquisitions considérables d'actions canadiennes. Les investisseurs étrangers ont également continué à rééquilibrer leurs portefeuilles de titres d'emprunt canadiens en privilégiant les titres à plus long terme, surtout dans le secteur du gouvernement fédéral.

En revanche, les investisseurs canadiens se sont départis de 4,8 milliards de dollars de leurs avoirs en titres étrangers en septembre, principalement des obligations. Il s'agissait du désinvestissement mensuel le plus prononcé depuis décembre 2008.

Forte hausse de la demande des non-résidents en actions de sociétés canadiennes

Les investissements étrangers en actions canadiennes ont atteint 12,9 milliards de dollars en septembre, soit la plus forte rentrée de fonds enregistrée depuis avril 2004. Les deux tiers de cette activité provenaient de nouvelles émissions d'actions canadiennes. En septembre, les investissements directs à l'étranger ont pris de l'ampleur, ce qui a fait en sorte que les entreprises canadiennes ont émis de nouvelles actions aux investisseurs de portefeuille étrangers des entreprises acquises.

Les séries sur les opérations internationales en valeurs mobilières ont trait aux opérations de portefeuille en actions, en obligations et en instruments (ou effets) du marché monétaire tant pour les émissions canadiennes qu'étrangères.

Les actions comprennent les actions ordinaires et privilégiées ainsi que les bons de souscription.

Les titres d'emprunt comprennent les obligations et les instruments du marché monétaire.

Les obligations ont une échéance initiale de plus d'une année.

Les instruments du marché monétaire ont une échéance initiale d'une année ou moins.

Les effets du gouvernement du Canada englobent les bons du Trésor et les billets du gouvernement du Canada, ces derniers étant libellés en dollars américains.

Par ailleurs, la demande étrangère en actions canadiennes sur les marchés secondaires a donné lieu à une rentrée de fonds de l'ordre de 4,3 milliards de dollars, soit un niveau qui n'avait pas été observé depuis avril 2007. Les actions des secteurs aurifère et bancaire ont fait l'objet d'importantes acquisitions étrangères. En septembre, les cours des actions canadiennes se sont accrus de près de 5 % pour atteindre un niveau inégalé en 52 semaines.

Les investisseurs étrangers privilégient encore les instruments d'emprunt canadiens à long terme

Les non-résidents ont continué à rééquilibrer leurs portefeuilles de titres d'emprunt canadiens en septembre. Ils ont fait l'acquisition de 2,6 milliards de dollars d'obligations canadiennes et se sont départis de 1,9 milliard de dollars d'instruments du marché monétaire canadien.

Les non-résidents ont ajouté des obligations canadiennes émises par des sociétés privées à leurs avoirs en septembre; il s'agissait surtout de nouvelles obligations du secteur des ressources et du secteur financier. Les acquisitions étrangères d'obligations du gouvernement fédéral ont ralenti en septembre, malgré la première émission d'une obligation fédérale sur les marchés étrangers depuis mars 2001. Depuis le début de 2009, les avoirs étrangers en obligations du gouvernement fédéral ont augmenté du tiers. Cependant, les non-résidents ont réduit leurs avoirs en obligations d'entreprises publiques fédérales et d'administrations publiques provinciales, en raison de remboursements.

Sur le plan des devises, les investisseurs étrangers ont ajouté pour 9,5 milliards de dollars d'obligations canadiennes libellées en dollars américains à leurs portefeuilles et se sont départis d'obligations libellées en dollars canadiens. En septembre, le dollar canadien s'est apprécié par rapport au dollar américain, enrayant la quasi-totalité de la dépréciation enregistrée au cours des 12 derniers mois.

En ce qui a trait aux instruments à court terme, les non-résidents ont réduit leurs avoirs en instruments du marché monétaire canadien pour un troisième mois. Cette activité provenait en grande partie d'un désinvestissement en effets des gouvernements fédéral et provinciaux.

Les Canadiens vendent des actions étrangères, tandis que les principaux marchés boursiers mondiaux affichent des hausses
Les investisseurs canadiens ont vendu pour 1,2 milliard de dollars d'actions étrangères en septembre, après trois mois d'acquisitions. Les cours des actions sur les principaux marchés boursiers de l'Amérique du Nord et de l'Europe ont affiché des hausses en septembre. Le désinvestissement a principalement visé les actions étrangères autres qu'américaines, surtout les actions européennes. Par ailleurs, l'investissement en actions américaines s'est maintenu. En septembre, les cours des actions américaines ont poursuivi leur récente hausse, s'étant accrus de 3,6 %.

Le désinvestissement en obligations étrangères s'accélère

Les Canadiens ont continué à se départir d'obligations étrangères en septembre, en ayant supprimé pour 4,1 milliards de dollars de leurs avoirs. Ce désinvestissement, qui prolonge la tendance amorcée en mai, représentait la plus forte activité de ce genre depuis octobre 2008. Depuis le troisième trimestre de 2007, au moment où les inquiétudes liées au crédit mondial ont surgi, les Canadiens ont réduit leur niveau d'exposition par rapport aux titres d'emprunt étrangers à long terme, ayant enregistré un désinvestissement total de 29,7 milliards de dollars.

Le désinvestissement en obligations observé en septembre visait principalement les titres du gouvernement des États-Unis et ceux d'autres pays. Le désinvestissement en obligations du Trésor américain s'expliquait par des ventes d'obligations à échéance sur deux ans, tandis que le désinvestissement en titres d'autres pays était de nouveau principalement imputable à des remboursements d'obligations feuille d'érable.

Les Canadiens ont acquis pour 520 millions de dollars d'instruments du marché monétaire étranger en septembre. Ils ont investi en effets américains, mais se sont départis d'effets d'autres pays. L'investissement canadien en effets américains visait surtout les bons du Trésor.
© Statistique Canada -


Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter