Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Canada. Baisse du nombre d'emplois

L'emploi a fléchi beaucoup plus vite au cours des premiers mois du repli économique actuel que durant les premiers mois des récessions de 1981 et de 1990. 



Cependant, les niveaux d'emploi au cours des sept mois suivants du mouvement actuel de recul ont été relativement stables, alors que l'emploi avait poursuivi sa descente lors des périodes antérieures de déclin.

En octobre 2008, l'emploi avait atteint un sommet inégalé au Canada; cinq mois plus tard, il s'était replié de 2,1 %. En 1981 et en 1990, cinq mois après le début du repli, l'emploi avait fléchi respectivement de 0,8 % et de 0,6 %.

Cependant, les niveaux d'emploi ont été relativement stables ces derniers mois. En 1981-1982, les pertes d'emplois ont persisté pendant 17 mois et, en 1990-1991, pendant 11 mois.

Bien que les 11 mois de baisse de l'emploi au début des années 1990 aient été suivis de six mois de croissance, l'emploi avait par la suite connu une autre période de recul de sept mois.

Entre octobre 2008 et octobre 2009, l'emploi total a diminué de 400 000 ou de 2,3 %, tandis que le taux de chômage a augmenté, passant de 6,3 % à 8,6 %.

Parmi les groupes les plus touchés par les pertes d'emplois durant cette période de 12 mois figurent les travailleurs des secteurs de la fabrication et de la construction, les jeunes, les bas salariés, les familles ayant de jeunes enfants ainsi que les immigrants récents au Canada faisant partie du principal groupe d'âge actif.

Fabrication et construction : secteurs les plus durement touchés
Entre octobre 2008 et octobre 2009, les plus fortes baisses sectorielles de l'emploi ont été observées dans la fabrication et dans la construction. Ces secteurs d'activité sont aussi ceux qui avaient accusé les reculs de l'emploi les plus marqués au cours des 12 premiers mois des deux périodes antérieures de repli économique.

Dans le secteur de la fabrication, l'emploi a fléchi de 218 000 (-11,0 %) d'octobre 2008 à octobre 2009, et ce fléchissement a été généralisé. Des baisses importantes ont notamment été observées dans les industries de produits fabriqués métalliques; de la fabrication du matériel de transport; du papier et de l'impression ainsi que des meubles et des produits connexes.

L'emploi dans le secteur de la fabrication suit une tendance à la baisse depuis la fin de 2002, mais la contraction actuelle de l'économie a accéléré le mouvement de déclin. Depuis novembre 2002, l'emploi dans le secteur de la fabrication a baissé de 573 000. Plus du tiers de ces pertes se sont produites entre octobre 2008 et octobre 2009.

Depuis octobre 2008, l'emploi a reculé de 73 000 (-5,8 %) dans le secteur de la construction. Si, dans le secteur de la fabrication, la tendance à la baisse de l'emploi a été constante pendant la période de 12 mois, dans le secteur de la construction, tout le repli de l'emploi s'est manifesté au cours des 5 premiers mois.

Certaines branches d'activité n'ont pas connu de pertes d'emplois au cours de cette période de 12 mois. De légères hausses de l'emploi ont été observées dans le secteur de l'immobilier et de la location, dans le secteur de l'information, de la culture et des loisirs ainsi que dans le secteur des soins de santé et de l'assistance sociale. Durant les 12 premiers mois des deux périodes antérieures de repli, le secteur des soins de santé et de l'assistance sociale avait aussi connu une légère hausse de l'emploi, alors que les deux autres secteurs avaient affiché un fléchissement de l'emploi ou une croissance inférieure à celle observée au cours de la période actuelle de 12 mois.

Fléchissement de l'emploi dans le secteur privé, chez les jeunes, chez les bas salariés et chez les familles ayant des enfants
Certains groupes ont été durement touchés par la contraction de l'économie. Il s'agit en particulier des employés du secteur privé, des jeunes, des travailleurs à faible salaire et des familles ayant des enfants. De légères hausses de l'emploi ont été notées dans le groupe des 55 ans et plus.

Entre octobre 2008 et octobre 2009, le nombre d'employés du secteur privé a diminué de 449 000, comparativement à une baisse de 55 000 chez les employés du secteur public. Pendant cette même période, le nombre de travailleurs indépendants a augmenté de 104 000.

L'emploi chez les travailleurs touchant moins de 10 $ l'heure s'est replié de 24,8 %, soit la plus forte baisse enregistrée. Bien qu'il s'agisse de jeunes en majorité, les travailleurs de 25 à 54 ans représentaient près du tiers de ces bas salariés. Par ailleurs, le nombre d'employés touchant 40 $ ou plus l'heure a augmenté au cours de cette période de 12 mois.

Les pertes d'emplois chez les jeunes ont représenté une constante, dans le repli actuel comme lors des mouvements antérieurs de déclin. Au cours de la période de 12 mois, l'emploi dans le groupe des 15 à 24 ans a diminué de 10,5 % chez les jeunes hommes et de 6,9 % chez les jeunes femmes. En outre, le recul de l'emploi chez les jeunes a persisté tout au long de la période de 12 mois.

Chez les hommes du principal groupe d'âge actif âgés de 25 à 54 ans dont le niveau d'éducation était au plus les études secondaires, l'emploi a fléchi de 5,2 %, bon nombre d'entre eux étant employés dans les secteurs de la fabrication et de la construction. Les femmes du principal groupe d'âge actif ayant le même niveau de scolarité ont également connu une diminution de l'emploi (-3,6 %).

L'incidence du repli économique a aussi varié selon le type de famille. Les familles comptant des enfants ont été particulièrement touchées. Les mères seules ayant des enfants ont été durement touchées, l'emploi pour ce groupe ayant diminué de 6,8 %. De plus, l'emploi a fléchi de 2,5 % chez les mères et de 2,4 % chez les pères des familles biparentales comptant au moins un enfant de moins de 18 ans.

Moins de travail à temps plein, plus d'emplois temporaires

Entre octobre 2008 et octobre 2009, le travail à temps plein a perdu du terrain, et les emplois temporaires en ont gagné.

L'emploi à temps plein s'est contracté de 2,2 %, soit plus que le repli de 1,6 % du travail à temps partiel. L'emploi chez les personnes travaillant 40 heures ou plus par semaine a fléchi de 4,6 %. Le nombre d'employés à temps plein ayant un horaire allégé (entre 30 et 34 heures) a augmenté.

De plus, le nombre de personnes occupant un emploi permanent a diminué de 3,8 %, alors que celui des personnes occupant un emploi temporaire a augmenté de 0,7 %.

Immigrants récents

D'octobre 2008 à octobre 2009, les immigrants du principal groupe d'âge actif qui se sont établis au Canada au cours des cinq années antérieures ont été plus durement touchés par le repli de l'économie que les travailleurs nés au pays. L'emploi dans ce groupe d'immigrants a diminué de 12,9 %, ce qui représente plus de cinq fois le taux de décroissance de 2,2 % affiché par la population née au Canada. Dans le cas de ces immigrants, les pertes sont survenues, pour l'essentiel, chez les travailleurs du secteur de la fabrication.

Par contre, les immigrants qui se sont établis au Canada plus de 5 ans à 10 ans auparavant ont connu au cours de la période de 12 mois un recul de l'emploi moins marqué que celui accusé par la population née au Canada, alors que ceux arrivés au Canada plus de 10 ans auparavant ont connu des hausses modestes.
© Statistique Canada -


Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter