Tolerance.ca
Director / Editor: Victor Teboul, Ph.D.
Looking inside ourselves and out at the world
Independent and neutral with regard to all political and religious orientations, Tolerance.ca® aims to promote awareness of the major democratic principles on which tolerance is based.

«Être ou ne pas être Charlie» selon Odile Tremblay, du journal Le Devoir. Le droit à la différence existe pour l’opinion, les goûts et les préférences, non pour les actions interdites

(French version only)
By , Ph.d. en philosophie politique
Share this article

Cacher sa peur sous le mot «prudence» ou «réserve» ou «respect des convictions» est une posture munichoise erronée envers l’extrémisme fasciste qui retarde l’affrontement tout en grandissant sa dureté. 

Pour avoir été conciliant avec Hitler lors de son procès en 1924, la République de Weimar signa sa perte 9 ans plus tard. Cette idée avait guidé Pierre Trudeau lors de la crise d’Octobre de 1970. Il gagna sa bataille.

La mollesse devant le fascisme l’encourage et le grandit.

Que le fascisme soit religieux (djihadisme, théocraties iranienne et saoudienne) ou athée (communisme stalinien, maoiste, nihilisme incivique) il doit être combattu partout et sans relâche.

Il n’y pas de combat sans risque. La peur des représailles chez l’humaniste est l’amie de son intimidateur fasciste.

Qui refuse le combat maintenant subira sa défaite demain. Churchill en 1938 : «Vous avez perdu l'honneur pour sauver la paix. Vous perdrez les deux».

Si la culture citoyenne humaniste en Occident faiblit en tolérance mal avisée, si elle cajole l’extrémisme religieux sous prétexte de prudence ou même de «liberté de religion», dans une magnanimité de vanité et d’assurance insensée, elle le fera payer aux fillettes et aux adolescentes, les premières visées par cet extrémisme médiéval.

Vous écrivez : « Le droit d’en être offensés chez ceux qui croient dur comme fer à ces préceptes existe également ».  

Madame Tremblay, et cela dit en tout respect. Ce droit n’existe dans aucun droit occidental. Si la personne a droit au respect, aucune opinion n’a un droit légal à quelque respect.

Vous voyez aisément le piège : l’amalgame entre une personne et sa croyance. Il est un abus sémantique dont se servent les extrémistes pour empêcher la critique. Le mot «islamophobie» est dans cette catégorie en tant que mystification à visée polémique.

Madame Tremblay, vous ajoutez :  «…chez ceux qui croient dur comme fer à ces préceptes [ce droit ]existe également. Comme le respect de la différence ». Le respect de la différence n’existe pas dans le code criminel pour le criminel. Il ne peut revendiquer ce droit. «La croyance à des préceptes» relève de l’opinion, qui n’a aucun droit.

De même, pour l’égalité homme-femme et les autres droits fondamentaux, le respect à la différence à ne pas les respecter n’existe pas. Mais le droit à ne pas respecter la religion (une opinion) existe.

Le droit à la différence existe pour l’opinion, les goûts et les préférences, non pour les actions interdites.

Madame Tremblay, le «droit à la différence» d’affirmer dans les textes sacrés, et dans les actions machistes et sexistes qui s’ensuivent, est une misère intellectuelle que permettait naguère le cours ECR… Elle est sujette au débat public, qui lui est un droit.

Dans Le Devoir de 1901, la position de son fondateur qui s’opposait au droit du suffrage féminin, de même le flirt de l’Église avec Mussolini au Québec jusqu’en 1940, étaient de déplorables opinions qui furent finalement évincées par le débat public moderne.

 Notre pauvre Québec doit remonter cette pente odieuse pour sortir de l’ornière traditionnelle et conservatrice. Comment ?

Le Devoir doit changer sa devise «Libre de penser» (formule jésuite qui n’est pas exactement «la liberté d’expression»)… pour « Je suis Charlie ! ».  

Le Devoir courageux est là.

Bon courage !  

Note

Odile Tremblay, «Être ou ne pas être Charlie». 

10 septembre 2020



Comment on this article!

Postings are subject to the terms and conditions of Tolerance.ca®.
Your name:
Email:
Heading:
Message:
Follow us on ...
Facebook Twitter