Tolerance.ca
Director / Editor: Victor Teboul, Ph.D.
Looking inside ourselves and out at the world
Independent and neutral with regard to all political and religious orientations, Tolerance.ca® aims to promote awareness of the major democratic principles on which tolerance is based.

Profilage racial ? Absolument pas, réplique la Ville de Repentigny, preuves à l'appui

(French version only)
Share this article
Le Parc de l'Île-Lebel. Source : Page Facebook, Ville de Repentigny.

À la suite des accusations de profilage racial portées les 25 et 26 juillet dernier, le Service de police de la Ville de Repentigny (SPVR) tient à rectifier les faits. Contrairement à ce qui lui est reproché, le SPVR déploie de nombreux efforts pour favoriser le vivre ensemble partout sur son territoire.

 « Notre service de police se concentre sur sa mission de maintien de la paix, de l'ordre et de la sécurité publique ainsi que sur la prévention du crime et des infractions aux lois et aux règlements municipaux. Nous mettons de l'avant une offre de service de proximité de qualité à l'ensemble des citoyens, sans distinction à l'égard de leurs origines ethniques ou de leur statut social. », a déclaré Madame Helen Dion, directrice du Service de police de Repentigny.

Depuis quelques années, un travail important est réalisé afin d'assurer un rapprochement du Service de police de Repentigny avec les différentes communautés culturelles. La participation du SPVR aux travaux du comité du ministère de la Sécurité publique en matière de profilage racial et social, la formation sur l'autorégulation et l'éthique dans les organisations qui est offerte aux policières et policiers du Service, l'octroi d'un mandat d'analyse des interpellations à des chercheurs universitaires indépendants ainsi que la nomination d'un policier dédié aux relations avec les communautés culturelles ne sont que quelques exemples d'initiatives mises de l'avant par le SPVR afin de prévenir la discrimination de façon efficace. De plus, mentionnons que la Ville s'est récemment dotée d'un cadre de référence en matière de gestion de la diversité.

Ainsi, l'intervention du 22 mai dernier, au parc de la Seigneurie, pour laquelle des accusations de profilage racial ont été portées les 25 et 26 juillet dernier, n'est aucunement liée au fait que les personnes visées soient des personnes racisées. Il est important de noter que parmi les personnes interpellées à ce moment, plusieurs d'entre elles avaient déjà fait l'objet d'avertissements et de sensibilisation quant à l'importance de respecter les consignes émises par la Santé publique du Québec dans les jours et semaines précédentes. D'ailleurs, lorsqu'un citoyen, quel qu'il soit, après avoir été averti et sensibilisé à respecter les consignes ne s'y conformait toujours pas, il se voyait remettre un constat d'infraction. À cet égard, du mois d'avril au mois de juin, sur 62 constats, seulement 11 ont été émis à des personnes de la communauté noire de Repentigny.

Ainsi, les émissions de constats effectuées par le Service le sont uniquement au regard de questions de sécurité publique et sanitaires et n'ont aucun lien avec l'origine ethnique. En matière d'interventions relativement à la COVID-19, le SPVR a toujours suivi les directives de la Santé publique. Parmi celles-ci, notons la demande d'octroi d'avertissements visant à sensibiliser les citoyens avant l'octroi de constats d'infraction. C'est dans cet esprit que le SPVR a priorisé la sensibilisation dans le cadre de ses interventions.

La mairesse de Repentigny, Mme Chantal Deschamps, a tenu à préciser : « La discrimination est inacceptable aux yeux de la Ville de Repentigny et de son Service de police et va à l'encontre de nos valeurs. »

SOURCE Ville de Repentigny

Renseignements: Ville de Repentigny, Service des communications, 450 470-3100, ville.repentigny.qc.ca

Liens connexes

www.ville.repentigny.qc.ca



Comment on this article!

Postings are subject to the terms and conditions of Tolerance.ca®.
Your name:
Email
Heading:
Message:
Follow us on ...
Facebook Twitter