Looking inside ourselves and out at the world
Independent and neutral with regard to all political and religious orientations, Tolerance.ca® aims to promote awareness of the major democratic principles on which tolerance is based.
SEARCH: 
Loading
Looking inside ourselves and out at the world
Independent and neutral with regard to all political and religious orientations, Tolerance.ca® aims to promote awareness of the major democratic principles on which tolerance is based.
Human Rights Observatory
Subscribe to our Newsletter. It's free!

Les autorités et les lobbies finiront-ils par contrôler nos pensées ?


(French version only)
By
Ph.D., Université de Montréal, Editor, Tolerance.ca®

Un mémoire de maîtrise déposé à l’Université de Toronto a soulevé l’ire du Congrès juif canadien en Ontario. Le mémoire soutient que les Juifs exploitent une identité victimaire et bénéficient de privilèges en exploitant les atrocités commises lors de la Shoah.

L’auteure, Jenny Peto, elle-même juive, dénonce les voyages organisés dans les camps de concentration en Pologne. Selon Jenny Peto, ces voyages conduisent les Juifs à penser qu’ils sont des victimes, alors qu’ils sont en réalité des privilégiés et ne se rendent pas compte de leur propre racisme. La construction d’une identité de victime ne profiterait qu’aux organisations juives et à la politique d’apartheid d’Israël, soutient-elle.

Peto, qui a obtenu son diplôme en juin 2010, questionne le fait que des Juifs s’arrogent le droit de faire la leçon aux Noirs et aux autres minorités en matière de racisme et d’intolérance.

Selon un ancien président du Congrès juif canadien et professeur d’histoire à la même université, Irving Abella, ce mémoire aurait dû être rejeté, car il est basé sur des demi-vérités et il frôle l’antisémitisme.

La controverse a même atteint l’Assemblée législative de l’Ontario. Le ministre ontarien de l’Immigration et de la Citoyenneté a condamné mardi 7 décembre 2010 le mémoire de maîtrise ainsi que toutes les formes d’antisémitisme (sic).

Pour ma part, j’ignore si nos concitoyens ontariens et mes coreligionnaires juifs de langue anglaise connaissent les travaux d’Esther Benbassa, spécialiste française de l’histoire juive et directrice d’études à l’École Pratique des Hautes Études à la Sorbonne.

Bien que Benbassa n’accuse pas nécessairement Israël de pratiquer de l’apartheid, elle affirme néanmoins ceci dans son ouvrage sur l’identité juive (La souffrance comme identité, Fayard, 2007) que je trouve tout à fait à propos de citer :

«L'histoire des Juifs est (…) ramenée à cette ininterrompue vallée de larmes, écrit-elle. Lorsqu'on parle des Juifs, aujourd'hui encore, c'est leur souffrance qui est évoquée d'abord. Et peut-être est-ce aussi pour cette raison qu'Israël, Etat victorieux et parfois oppresseur, comme bien d'autres Etats, suscite tant de colère. Cette histoire lacrymale fabriqua à son tour la victimité juive. Même si elle n'est pas une pure production de l'imagination et que des faits l'attestent, l'histoire des Juifs ne saurait toutefois s'y réduire. Mais on n'en retient de préférence que cet aspect, hélas renforcé par ce qui advint pendant la Seconde Guerre mondiale et qui étouffa durablement la voix de ceux qui voulaient l'écrire différemment. Les travaux et les efforts de ces derniers ne touchèrent qu'une minorité de lettrés. Quant à la grande majorité, elle se fixa sur la souffrance et son corollaire, la victimité, ces deux piliers de l'identité juive contemporaine dont l'histoire remonte fort loin, comme nous l'avons vu. Souffrance et victimité ont pris pour bien des Juifs laïcisés la valeur d'un quasi-dogme. Dès lors, y toucher, les aborder même relève pour certains du sacrilège.»

*

Il me semble que nous vivons au Canada dans une drôle d’ambiance de chasse aux sorcières. Il s’agit, cette fois-ci, de certains membres influents de la communauté juive d’Ontario qui s’immiscent dans le monde des idées et du sain et nécessaire débat universitaire, mais il y a à peine quelques semaines, le magazine Maclean’s s’attirait les foudres d’autres esprits bien-pensants…

Voir aussi : Le Parlement canadien émet une fatwa contre Maclean’s pour avoir osé critiquer le Québec

10 décembre 2010



Comment on this article!
To post a comment, we encourage you to become a member of Tolerance.ca® or log in if you are already a member. You can still post your commentwithout registering, but you will need to fill your personal information each time.

Become a member (free)   |   Log in

Postings are subject to the terms and conditions of Tolerance.ca®. Before submitting your message , you must read the Terms and conditions of Tolerance.ca® and agree to them by checking the box below.
Your name:
Email:
Heading:
Message:
 
  I have read and agree to the Terms and conditions of Tolerance.ca®.

© 2014 Tolerance.ca® Inc. All reproduction rights reserved.

All information reproduced on the Web pages of www.tolerance.ca (including articles, images, photographs, and logos) is protected by intellectual property rights owned by Tolerance.ca® Inc. or, in certain cases, by its author. Any reproduction of the information for use other than personal use is prohibited. In particular, any alteration, widespread distribution, translation, sale, commercial exploitation or reutilization of the contents of the Web site, without the prior written permission of Tolerance.ca® Inc., is strictly forbidden. For information, please contact info@tolerance.ca

Tolerance.ca® Inc. is not responsible for external links nor for the contents of the advertisements appearing on Tolerance.ca®. Ads companies may use information about your visits to this web site in order to provide advertisements about goods and services of interest to you.





This article is part of

Victor Teboul's Column

Victor Teboul is a writer and the founding editor of Tolerance.ca ®, The Tolerance Webzine. Dr. Teboul is the author of several books and numerous articles. He was a member of the Jury of Canada’s 2008 Governor General’s Literary Awards, for... (Read next)

Read the other articles by Victor Teboul
© All rights reserved. Tolerance.ca® Inc.