Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
La Chronique de Naïm Kattan, écrivain
Par Naïm Kattan
écrivain
Il n'y a aucune description pour cet auteur actuellement.
Articles de cette chronique
par Naïm Kattan, écrivain
Les aînés, les seniors, l’âge d’or… on ne sait plus comment appeler les vieux pour ne pas les qualifier et, surtout,  pour ne pas dire qu’ils le sont. Des termes politiquement corrects ? Oui, mais pas seulement.  (Texte intégral)
par Naïm Kattan, écrivain
Notre monde est cerné par la peur. Les camps de concentration nazis avaient terrorisé l’Europe et les goulags y avaient semé la peur. La défaite d’Hitler et la destruction du mur de Berlin nous en ont libérés. La peur a persisté. Le terrorisme nous menace et des régimes autoritaires et dictatoriaux en Asie, au Proche-Orient, en Afrique, en Amérique du sud nous rappellent constamment que la liberté n’est pas conquise et que la peur est constamment à nos portes.
  (Texte intégral)

par Naïm Kattan, écrivain
L’un des candidats à la présidence française de l’an prochain, Arnaud Montebourg, qui fut défait aux primaires socialistes, vient de faire une déclaration qui a soulevé une tempête en France parmi les hommes politiques socialistes. Il a proposé que l’âge des candidats pour les élections législatives ne devrait pas dépasser soixante-sept ans. Place aux jeunes. (Texte intégral)
par Naïm Kattan, écrivain
L’annonce des sept milliards d’habitants de la planète est suivie de celle de l’existence parmi eux d’un milliard qui souffrent de la faim. Les interrogations sont nombreuses  et pressantes. Sommes-nous trop nombreux ? Non disent les démographes. Les ressources de la terre sont-elles suffisantes pour nourrir cette population ? Oui répondent les experts de l’alimentation et de l’agriculture. (Texte intégral)
par Naïm Kattan, écrivain
A la scène du théâtre comme à la télévision, des humoristes tiennent la vedette. Leurs propos sont bien divers. Des histoires de famille, des rapports entre les hommes et les femmes. Certains démontent les discours, les langues de bois des politiciens. D’autres font référence à leur origine ethnique et aux rigueurs de l’intégration à la majorité. Le but demeure le même : divertir, faire oublier en suscitant les rires. (Texte intégral)
par Naïm Kattan, écrivain
Le Conseil de l’Europe a récemment décidé de se battre contre la corruption. Elle est envahissante non seulement dans des pays où règnent des régimes et des autorités archaïques mais également au sein des démocraties. (Texte intégral)
par Naïm Kattan, écrivain
Comme tant d’autres, j’écoute tous les jours le bulletin de nouvelles à la télévision de Radio-Canada et de TV 5. Presque sans exception, les bulletins commencent par les faits divers ; meurtres, accidents de circulation, incendies. Ce sont les meurtres les plus sordides qui sont répétés dans des bulletins successifs pendant deux ou trois jours. Il faut être patient pour être informé sur ce qui se passe dans le pays et à l’étranger. Elections au Canada, soulèvements en Syrie, guerre en Libye. Des dizaines de morts.
  (Texte intégral)

par Naïm Kattan, écrivain
Depuis le décès de sa femme, Enrico Macias s’était éclipsé dans la tristesse. On l’entendait rarement. Puis ce fut son fils Jean-Claude qui le sortit de son silence. Lui-même engagé dans la musique, il conceptualisa, pour son père, un grand projet dont le résultat fut le CD Voyage d’une mélodie et une tournée de représentations au cours des prochains mois en France. Il s’agit d’un grand voyage de découverte. Enrico Macias demeure fidèle à son passé mais, évitant la nostalgie, il se tourne vers l’avenir qui, pour lui, prend son envol dans le présent le plus immédiat et le plus réel. (Texte intégral)
par Naïm Kattan, écrivain
La maison d’édition française Gallimard célèbre ce mois-ci le centenaire de sa fondation. Les journaux français consacrent de nombreux articles à cet événement. Cette maison d’édition n’est assurément pas la plus importante financièrement dans le monde francophone mais elle l’est sur le plan littéraire et culturel. (Texte intégral)
par Naïm Kattan, écrivain
À mon arrivée à Montréal en 1954, je sonnais à diverses portes pour trouver un emploi. Je m’étais présenté au journal La Presse. On n’avait pas de travail à m’offrir mais on m’apprit qu’un des journalistes voudrait bien me rencontrer. (Texte intégral)
<<  Préc.   1 2 [3] 4 5    Suiv.  >>

Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter