Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.
Réplique
par Jacques Légaré, Ph.d. en philosophie politique
Cacher sa peur sous le mot «prudence» ou «réserve» ou «respect des convictions» est une posture munichoise erronée envers l’extrémisme fasciste qui retarde l’affrontement tout en grandissant sa dureté. 

Pour avoir été conciliant avec Hitler lors de son procès en 1924, la République de Weimar signa sa perte 9 ans plus tard. Cette idée avait guidé Pierre Trudeau lors de la crise d’Octobre de 1970. Il gagna sa bataille.

La mollesse devant le fascisme l’encourage et le grandit. (Texte intégral)

Le Parc de l'Île-Lebel. Source : Page Facebook, Ville de Repentigny.
À la suite des accusations de profilage racial portées les 25 et 26 juillet dernier, le Service de police de la Ville de Repentigny (SPVR) tient à rectifier les faits. Contrairement à ce qui lui est reproché, le SPVR déploie de nombreux efforts pour favoriser le vivre ensemble partout sur son territoire. (Texte intégral)
par Bernard Bohbot, Maîtrise en histoire, UQAM
Dans sa chronique du 23 juillet 2020 intitulée « La démocratie et l’Empire », parue dans un quotidien de Montréal, Émilie Nicolas reprend le modus operandi habituel des théoriciens de la pensée postcoloniale, consistant à dénigrer les sociétés occidentales en rappelant leur passé colonialiste et raciste. Il en était déjà question dans son essai (acclamé et récompensé) « Maîtres chez l’Autre », paru dans la revue Liberté dans lequel elle accusait les nationalistes québécois des années 1960 d’avoir pillé l’iconographie liée à l’oppression noire... (Texte intégral)
par Jacques Légaré, Ph.d. en philosophie politique
Mme Catherine Dorion, Députée de Taschereau, Assemblée nationale du Québec, Québec

J’ai lu dans le Journal de Québec que vous avez appuyé une demande de subvention pour l’église du Très-Saint-Sacrement à Québec. Vous m’en voyez désolé. Imaginons Antigone demander à la ville voisine de donner de l’argent à Créon qui va la tuer. Votre action pour cette église s’en approche. (Texte intégral)

par Jacques Légaré, Ph.d. en philosophie politique
Dommage. Un grand philosophe ne raisonne pas toujours très bien.

Il est inexact de dire, comme  le fait André Comte-Sponville sur France-Inter, que «La mort fait partie de la vie». Plus justement dit serait : «La mort termine toute vie». «Danger de mort» n’est pas «mort» tout comme spermatozoïde et ovule ne sont pas des personnes. (Texte intégral)


Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter