Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Le pasteur Terry Jones revient sur sa décision de ne pas brûler le Coran

Le révérend évangéliste Terry Jones qui a fait connaître son intention de brûler samedi des exemplaires du Coran pour protester contre l’islamisme radical a déclaré jeudi qu’il était en train de revoir sa décision.

Il avait indiqué auparavant qu’il laissait tomber son projet d’autodafé. Le révérend Jones avait dit être parvenu à un accord avec des dirigeants musulmans, prévoyant le déplacement du site censé abriter le centre culturel islamique, initialement prévu non loin de Ground Zero à New York.

Toutefois, le chef du projet de construction du centre culturel islamique de New York, l’Imam Feisal Abdul Rauf s’est déclaré surpris par les propos de Terry Jones. Il a ajouté qu’il n’y a eu aucun accord sur quoi que ce soit.

Le président Barack Obama estime que le projet consistant à brûler des exemplaires du Coran le 11 septembre apporte de l’eau au moulin de l’organisation terroriste Qaida. « C’est une aubaine qui va aider Al Qäida à recruter plus d’adeptes, Vous savez que cela pourrait donner lieu à des réactions très violentes dans des endroits comme le Pakistan ou l’Afghanistan, a déclaré le président américain. »

Le révérend prévoit maintenant d’aller à New York pour s’entretenir avec l’Imam qui est le principal responsable du projet de construction du centre culturel islamique en question. Terry Jones a expliqué que la mission de son église serait accomplie si le site du centre était déplacé.

Le président de la société islamique de la Floride du centre, Muhammad Musri, qui était aux côtés de Terry Jones, a promis d’accompagner samedi le pasteur à New York pour discuter de l’éventuel déplacement du centre culturel musulman. Mais il a ensuite précisé qu’il n’avait reçu aucune promesse à ce sujet et déclaré que ses propos avaient été quelque peu déformés.

Selon l’agence Associated Press, le pasteur Jones a ensuite fait savoir qu’il reconsidérait sa décision d’annuler l’opération consistant à brûler le Coran et estimait que Musri lui avait clairement menti.
 

© VOA -


Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter