Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

«Les Mains noires, procès de l’esclave incendiaire» en primeur au FFM

Partagez cet article

Montréal - Les Mains noires, procès de l’esclave incendiaire, premier moyen-métrage documentaire de Tetchena Bellange a été sélectionné au 34e Festival des films du monde et y sera présenté en première mondiale le mardi 31 août. Le public aura la chance de découvrir un pan occulté de l’histoire du Québec : l’esclavage en Nouvelle-France au 18e siècle à travers le personnage véridique de Marie-Josèphe Angélique, accusée d’avoir incendié Montréal en 1734.

Après un procès épique, cette esclave indomptable est condamnée à être torturée et pendue. Était-elle vraiment coupable ou n’était-elle pas plutôt victime d’une conspiration? Pourquoi cette amnésie concernant cette facette méconnue de l’histoire québécoise? Un passionnant documentaire qui mêle habilement des récits fascinants d’historiens à du théâtre filmé à la manière de Dogville de Lars von Trier.

Une esclave, une pièce, un film

Ce film tire sa source d’une pièce de théâtre qui fut présentée en 2009, dans le cadre du 275e anniversaire de l’exécution de l'esclave Marie-Josèphe Angélique. Tetchena Bellange, qui y incarnait Angélique et qui a co-produit la pièce, resta si bouleversée par le récit de cette femme esclave qu’elle décida d’aller plus loin. Pour en apprendre plus sur l’histoire des Noirs de Nouvelle-France et sur cette femme qui refusait son statut d’esclave, la réalisatrice et la productrice Bianca Bellange ont enquêté sur les dessous de l’histoire québécoise et ont rencontré des historiens captivants: Denyse Beaugrand-Champagne, Paul Fehmiu Brown et David Bureau. En plus de ces raconteurs hors-pair, le documentaire intègre des scènes fictives fortes en émotions, jouées par sept comédiens québécois, dont Tetchena Bellange, Franck Sylvestre (Théâtre de l’Esquisse, Elvis Gratton) et Daniel Desputeau (Sept jours du talion, États humains).

La réalisatrice

Née à Montréal, Tetchena Bellange est diplômée en cinéma à l’Université de Montréal. Au début 2010, elle réalise pour l’ONF le court-métrage documentaire Médecins sans résidence, sur les
barrières que rencontrent des médecins étrangers qui veulent pratiquer au Québec. Ce film controversé, qui a beaucoup fait parlé de lui, a été l’oeuvre la plus regardée sur le site Internet de l’ONF pendant plusieurs semaines. Elle a auparavant réalisé quelques courts-métrages qui ont fait le circuit de festivals, dont Échos (avec Janine Sutto et Richard Robitaille, film en nomination pour meilleur film au Festival de Niagara Falls). Tetchena est également comédienne, ayant joué dans plusieurs films et séries incluant Rumeurs, Day after tomorrow, Le Gentleman, Les Boys III et Un
Cargo pour l’Afrique.

Projections Les Mains noires- Procès de l’esclave incendiaire:

mardi 31 août à 15h40 et

mercredi 1er septembre à 17h20, au Cinéma ONF

Informations : Claire Strunck /

Tél. 514-632 2472 /c.strunck@videotron.ca

30 août 2010
 



Réagissez à cet article !

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Votre nom :
Courriel
Titre :
Message :
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter