Tolerance.ca
Director / Editor: Victor Teboul, Ph.D.
Looking inside ourselves and out at the world
Independent and neutral with regard to all political and religious orientations, Tolerance.ca® aims to promote awareness of the major democratic principles on which tolerance is based.

La Caisse de Dépôt et Placement du Québec interpellée par Handicap International

(French version only)
Share this article

Montréal - Handicap International interpelle la Caisse de dépôt et placement du Québec et attend les justifications de celle-ci, sur les investissements qu’elle opère auprès de fabricants de Bombes à sous-munitions (BASM).

Handicap International s’inquiète de l’implication de la Caisse de dépôt et placement du Québec auprès de fabricants de Bombes à sous-munitions (BASM). En effet, dans un rapport publié en Octobre 2009 par les organisations IKV Pax Christi et Netwerk Vlandereen, il a été révélé que la Caisse de dépôt et placement du Québec a possédé ou a géré 0.14 % des actions de la société productrice de BASM, Poongsan Holding estimé à 0.1 million de dollars U.S.

Épinglée par ce rapport, et interpellée une première fois par Action Mines Canada, dont Handicap International est membre, l’Institution financière québécoise ne s’est toujours pas engagée publiquement à mettre fin à ces investissements irresponsables.

Claire Fehrenbach, directrice de Handicap International au Canada déclare: « Il est impératif que la Caisse de dépôt et placement se prononce publiquement pour l’arrêt immédiat de toute relation avec cette société fabricant des armes à sous-munitions qui est à l’origine de mutilations inéluctables de très nombreuses populations civiles pendant des générations. Une politique d’investissement responsable n’est pas un luxe mais une obligation ».

Handicap International appelle la Caisse de dépôt et placement du Québec à s’engager publiquement à mettre fin à son implication auprès de fabricants d’armes à sous-munitions et à mettre en œuvre une politique complète et transparente.

La Convention d’interdiction des sous-munitions entrera en vigueur le 1er août 2010. Handicap International se mobilise depuis plus de vingt ans pour l’interdiction des armes mutilantes qui dévastent la vie des populations les plus pauvres de la planète. L’organisation est co-Prix Nobel de la Paix 1997 pour l’interdiction des mines antipersonnel.

Information :

Khoudia NDIAYE : 514 908 2813 Poste 227 – khoudia.ndiaye@handicap-international.ca

Handicap International est une organisation humanitaire internationale à but non lucratif. Elle est co-récipiendaire du prix Nobel de la paix en 1997, à titre de co-fondatrice de la Campagne Internationale pour interdire les mines antipersonnel (ICBL). L’association est engagée dans le combat contre les mines antipersonnel et les bombes à sous-munitions en appuyant les victimes, en menant des projets de prévention d’accidents par mines et engins non explosés et de déminage. L’association nationale canadienne existe depuis 2003.

Se déroule cette semaine la Conférence de Santiago, Chili, sur les armes à sous-munitions. Cette conférence marque la dernière réunion des États signataires et non-signataires avant l’entrée en vigueur de la Convention le 1er août 2010. Le 12 novembre prochain s’ouvrira au Laos, la première conférence des États-parties à la Convention d’Oslo sur les armes à sous-munitions.

Le 9 juin 2010



Comment on this article!

Postings are subject to the terms and conditions of Tolerance.ca®.
Your name:
Email
Heading:
Message:
Follow us on ...
Facebook Twitter