Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Montréal. Le directeur général de la Ville accusé de cumuler des fonctions rémunérées

Montréal – « Le maire Tremblay doit exiger que cesse immédiatement le cumul des fonctions rémunérées du directeur général de la Ville de Montréal. La situation est hautement préoccupante et soulève des questions quant au devoir de loyauté envers la Ville de Montréal qu’a son directeur général », a déclaré la chef de l’Opposition officielle à l’Hôtel de ville de Montréal, Louise Harel.

Cumul de fonctions

« Lors du conseil de ville de novembre 2009, j’ai demandé au maire s’il avait l’assurance de l’exclusivité de service de Monsieur Roquet, ce à quoi il m’avait répondu “qu’il conserve une fonction, mais à titre bénévole pour des œuvres de charité”, » a rappelé Louise Harel.

Pourtant, une recherche sommaire nous apprend que Monsieur Roquet est demeuré président du conseil d’administration du Fonds des médias du Canada et qu’il est rémunéré à ce titre. Par ailleurs, en date du 14 avril 2010, le registre des entreprises indique que Monsieur Roquet est également membre du conseil d’administration de la Société Birks. De plus, en date du 5 mai dernier, l’entreprise de consultation Louis L. Roquet et associés était toujours inscrite au registre des entreprises.

En date du 6 mai, Madame Harel a fait parvenir une lettre au maire de Montréal pour lui faire part de ses interrogations au sujet de l’exclusivité de service de Monsieur Roquet. À ce jour, cette lettre est restée sans réponse.

« Les Montréalais méritent un directeur général à plein temps, capable d’exiger la pareille de ses adjoints et des autres membres de la direction de la Ville », a poursuivi le conseiller municipal du district du Vieux-Rosemont et porte-parole de l’Opposition officielle en matière de finances, Pierre Lampron. « D’autant que la rémunération salariale annuelle de 300 000 $ allouée à Monsieur Roquet, en plus du forfaitaire annuel de 14 %, soit 44 250 $, au titre d’allocation de retraite, constituent un effort important des Montréalais et justifient l’exigence d’une exclusivité de fonction », a-t-il soutenu.

Plainte à la Commission municipale du Québec

« La découverte de ces faits m’ont poussée à demander à la Commission municipale du Québec d’examiner l’apparence de conflits d’intérêt qui découlent des faits exposés ci haut. La situation décrite mine la confiance que les citoyens montréalais peuvent avoir à l’égard d’une haute fonction publique au service exclusif de l’intérêt général », a déclaré Madame Harel.

 L’Opposition demande une plénière avec le vérificateur général
« Lundi prochain, lors de la prochaine séance du conseil municipal, l’Opposition officielle déposera une motion afin que les élus du Conseil puissent interroger, en comité plénier, le vérificateur général et obtenir des explications sur son rapport annuel qui sera déposé le 17 mai », a déclaré la leader de l’Opposition officielle et maire de l’arrondissement Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension, Anie Samson.

« Au moment de la présentation du nouveau cadre de gouvernance par le directeur général de la Ville de Montréal au dernier Conseil, nous avons souscrit, d’emblée, à la demande des élus de la majorité de transformer le Conseil en comité plénier dans le but d’obtenir plus d’information sur la proposition du directeur général. Cet exercice nous est apparu fort utile pour comprendre toutes les composantes du plan et il nous apparaît que le Conseil devrait faire le même exercice avec le rapport du vérificateur général », a indiqué Louise Harel.

Source: Marie-Hélène d’Entremont
Attachée de presse
Cabinet de la chef de l'Opposition officielle
Bureau : 514-872-2934
Cell. : 514-247-0446

le 14 mai 2010



Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter