Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Burundi. L'urgence de garantir des élections démocratiques

Nairobi/Bruxelles - La sortie du Burundi de sa longue guerre civile ne pourra pas être consolidée que si toutes les forces politiques, y compris le gouvernement, les partis de l´opposition, la société civile et les médias, garantissent la tenue d’élections véritablement démocratiques.



Burundi : garantir un processus électoral crédible, le nouveau rapport de l'International Crisis Group, analyse la montée des tensions politiques avant la tenue successive des élections communales, présidentielles, législatives et locales entre mai et septembre prochain. Une escalade de violence pourrait ruiner la crédibilité du processus électoral, fragiliser une démocratie toujours fragile et mettre en péril les nombreux acquis du processus de paix.

« Les pratiques de harcèlement et d'intimidation de la part de la police et du mouvement de jeunes du parti au pouvoir représentent une évolution inquiétante qui pourrait facilement déstabiliser le processus électoral tout entier », déclare Thierry Vircoulon, Directeur de projet de Crisis Group pour l’Afrique Centrale.

Après une forte pression internationale sur le parti au pouvoir, un consensus avait été atteint en septembre 2009 sur la mise en place d’une véritable Commission électorale nationale indépendante (CENI) et le cadre législatif et règlementaire entourant les élections. Cependant, sur le terrain, les partis d'opposition ne sont toujours pas en mesure de fonctionner librement. Dans de nombreuses provinces, les administrations locales contrôlées par le parti au pouvoir (le CNDD-FDD), ordonnent à la police de perturber les rassemblements de l'opposition. Des organisations de la société civile et certains médias sont harcelés pour avoir dénoncé les tendances autoritaires du CNDD-FDD, dont le mouvement de jeunesse,, une organisation quasi para-militaire, est d’ors et déjà coupable de violences et d’intimidations. L’autre ancien mouvement rebelle, les FNL, et le parti FRODEBU semblent vouloir répondre à la violence par la violence.

Les partis politiques devraient s'abstenir de toute provocation qui pourrait faire monter les tensions politiques, et stopper la mobilisation de jeunes à des fins de violence ou d'intimidation. Les médias publics doivent permettre à toutes les parties un accès libre et égal à leurs ondes. Les pays de l'initiative régionale sur le Burundi (Ouganda, la Tanzanie et le Rwanda en particulier) devraient déployer une mission de police régionale et un envoyé spécial de la région devrait être nommé pour faciliter la résolution des différents politiques sur la gestion du processus électoral. Enfin, les chefs de parti devraient être avertis qu'ils risquent des sanctions individuelles s'ils truquent les élections, et devront faire face à de possibles poursuites internationales s'ils rendent responsables de crimes graves.

« Les partenaires régionaux et internationaux du Burundi ont besoin de mettre en place de toute urgence des mécanismes politiques et opérationnels efficaces de prévention de la violence électorale », affirme François Grignon, directeur du programme Afrique de Crisis Group. « Les organisations de la société civile quant à elle devraient au plus tôt organiser une coordination nationale pour recenser et documenter les incidents, afin de pouvoir en attribuer clairement la responsabilité».
 
© Crisis International -


Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter