Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Journée de commémoration pour Mohamed Anas Bennis

Partagez cet article
Le 1er décembre 2005, Mohamed Anas Bennis, un canadien d'origine marocaine âgé de 25 ans, a été tué par l'agent Yannick Bernier de la police de Montréal après la prière matinale à sa mosquée de quartier à Côte-des-Neiges. Depuis, un voile de secret entoure les circonstances qui ont mené à sa mort, alors que plusieurs des questions de la famille Bennis restent sans réponse. Le 1er décembre 2009 marquera le quatrième anniversaire de la mort d'Anas. Quatre années et toujours pas de justice!



Joignez-vous à nous pour commémorer Mohamed Anas Bennis, tué par la police de Montréal il y a bientôt quatre ans et pour soutenir sa famille dans leur lutte pour obtenir une enquête publique.
Vigile familiale!! Amenez vos pancartes et bannières!!

En juin 2008, la coroner en chef du Québec, Louise Nolet, a ordonné une enquête publique sur la mort d'Anas. Bien que cette dernière ne constituait pas l'enquête publique et indépendante complète que la Coalition Justice pour Anas exigeait depuis sa formation en janvier 2007, il s'agissait toutefois une victoire importante, même partielle.

Mais en août 2008, la Fraternité des Policiers et Policières de Montréal (FPPM) déposa une requête contre la coroner Rudel-Tessier, pour laquelle les audiences doivent se poursuivre en janvier 2010. La requête vise à empêcher l'enquête publique du coroner d'avoir lieu, sous prétexte que toutes les réponses aux questions ont déjà été fournies. Mais jusqu'à maintenant, la famille n'a toujours pas reçu les réponses à de nombreuses questions: pourquoi le couteau qu'Anas aurait soi-disant utilisé (d'après la version policière de l'événement) n'a jamais fait l'objet d'une expertise? Pourquoi la vidéo de la scène n'a jamais été rendue publique? Pourquoi les agents Bernier et Roy n'ont-ils jamais été contre-interrogés sur leurs versions des faits, contrairement à ce qu'exigerait n'importe quelle enquête criminelle sur un meurtre?

Quatre années plus tard, la famille Bennis et le public ne sont pas plus près de comprendre pourquoi Anas, décrit par ses proches comme étant une personne sensible et paisible, a été tué par la police de Montréal le matin du 1er décembre 2005. La famille Bennis n'a trouvé que du mépris de la part du gouvernement lors de ses multiples tentatives d'obtenir la seule option qui ferait lumière sur les faits: une enquête complète, publique et indépendante sur la mort d'Anas. L'importance d'une enquête publique est d'autant plus nécessaire à la lumière des récentes révélations apparues dans le cadre de l'enquête publique sur la mort de Fredy Villanueva, qui démontrent clairement qu'on ne peut pas permettre à la police d'enquêter sur elle-même.

Comme plusieurs autres, Anas est une vicime du Service de Police de la Ville de Montréal (SPVM). Le 1er décembre 2009, honorons sa mémoire et lançons à nouveau notre appel pour la justice.

Joignez-vous à nous le 1er décembre au coin des rues Côte-des-Neiges et Kent, à Montréal, pour dénoncer l'impunité dont jouissent les policiers et pour nous souvenir d'Anas et de toutes les victimes de meurtres policiers.

Solidairement,

La Coalition Justice pour Anas
www.justicepouranas.org



Réagissez à cet article !

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Votre nom :
Courriel
Titre :
Message :
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter