Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Pistolet Taser. Un moratoire n’est plus suffisant : nous exigeons le retrait !

Partagez cet article
Montréal - La Coalition pour un moratoire sur le Taser devient officiellement la Coalition pour le retrait du Taser, suite aux nouveaux développements dans le dossier du pistolet à impulsion électrique Taser. 



En effet, en septembre dernier, la compagnie Taser International recommandait de ne pas viser la poitrine et reconnaissait que cette arme pouvait entraîner un arrêt cardiaque. « Il est clair aujourd’hui que la demande d’un moratoire n’est plus pertinente puisque le fabricant lui-même avoue que cette arme peut entraîner la mort. Face à cet aveu, nous demandons le retrait du pistolet Taser » déclare Dominique Peschard, président de la Ligue des droits et libertés.

Au mois d’août dernier, des policiers de la Ville de Québec ont utilisé un pistolet Taser contre un homme trisomique dans un centre de réadaptation en déficience intellectuelle. « Malgré les recommandations de Paul Kennedy,Commissaire aux plaintes du public contre la GRC, du commissaire Thomas Braidwood dans l’enquête Robert Dziekanski et du Coroner Rudel-Tessier dans l’enquête Quilem Régistre concernant l'utilisation du pistolet Taser, on ne constate aucun changement au niveau des pratiques d’utilisation de cette arme », ajoute Anne Sainte-Marie, d’Amnistie internationale Canada francophone.

Selon l’avocat et conseiller d’arrondissement du district de Loyola à Montréal, Warren Allmand, « ce dernier cas indique clairement que les policiers ne savent pas comment intervenir quand des personnes sont en situation de crise et considèrent encore le Taser comme un moyen d’intervention adéquat pour contrôler ces personnes.» En conséquence, la Coalition demande maintenant le retrait pur et simple de cette arme qui a déjà causé trop de décès, sans compter le nombre élevé de personnes blessées, dans 50% des cas après avoir reçu plus d’une décharge de Taser.

Par ailleurs, suite à un échange avec le Président de la Commission de sécurité publique de la Ville de Montréal, Monsieur Claude Dauphin, la Coalition accueille favorablement l’ouverture faite par Monsieur Dauphin de recevoir des experts indépendants lors des audiences publiques que tiendra la Commission de sécurité publique de la Ville de Montréal sur le pistolet Taser.

La Coalition pour le retrait du Taser a l’appui de nombreuses organisations de défense des droits, de groupes communautaires, de groupes intervenants en santé mentale, de politiciens et de citoyens.

Signataires de la lettre :

La ligue des droits et liberté

La ligue des noirs du Québec

Amnistie Internationale, section Canada francophone

Marvin Rotrand, conseiller du district de Snowdon (Ville de Montréal)

Warren Allmand, conseiller du district de Loyola (Ville de Montréal)

Lyne Goyette

Patrick Bolland

Charlotte Menzel

AGIR en santé mentale de Québec

Action Autonomie, Collectif pour la défense des droits en santé mentale de Montréal

Alliance communautaire en santé mentale du Québec

Droits et recours laurentides

Congrès national des Italo-canadiens, région de Québec

Francienne Registre (soeur de Quillem Registre)

Les amis et collègues de Claudio Castagnetta

le 21 octobre 2009


Réagissez à cet article !

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Votre nom :
Courriel
Titre :
Message :
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter