Tolerance.ca
Directeur / Éditeur: Victor Teboul, Ph.D.
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Obama et Harper approuvent les plans de General Motors

Partagez cet article
Les gouvernements des États-Unis et du Canada ont examiné et approuvé les plans de restructuration de General Motors et ses filiales, y compris General Motors du Canada Limitée.



Grâce à la contribution et aux sacrifices considérables de la direction de l’entreprise, des Travailleurs unis de l’automobile, des Travailleurs canadiens de l’automobile et des principaux créanciers, nos gouvernements sont en mesure de prolonger leur aide afin de permettre à General Motors de se restructurer et de redevenir l’un des plus importants constructeurs automobiles du monde.

« Je tiens à remercier les gouvernements du Canada et de l’Ontario d’investir dans GM avec les États-Unis. Nos pays ont un intérêt commun dans l’avenir de cette entreprise et je me réjouis à la perspective de travailler en étroite collaboration avec vous tout au long de la période de restructuration », a déclaré le président Obama.

« Le gouvernement du Canada tient à remercier ses partenaires, en particulier le président Obama et le gouvernement des États-Unis, pour leur étroite collaboration dans le processus de restructuration de GM. Cette collaboration permet de donner un avenir meilleur à GM et à l’industrie automobile dans nos deux pays », a ajouté le Premier ministre Harper.

Les gouvernements du Canada et de l’Ontario investiront 9,5 milliards de dollars américains.

Les États-Unis détiendront environ 60 % des parts dans l’entreprise restructurée; le Canada et l’Ontario en détiendront quant à eux environ 12 %. Le Canada pourra en outre nommer un administrateur indépendant.

Les industries automobiles au Canada et aux États-Unis sont intimement liées. Les principaux fabricants et fournisseurs des deux côtés de la frontière fonctionnant d’une manière complètement intégrée, les gouvernements ont donc dû cordonner leurs efforts. Le partage des coûts entre les États-Unis et le Canada reflète la part de production automobile de GM dans chaque pays, part qui sera maintenue en vertu de l’entente de restructuration.

Les États-Unis et le Canada sont déterminés à poursuivre leurs efforts conjoints pour donner à l’industrie automobile un avenir meilleur de part et d’autre de la frontière, et faire en sorte que celle-ci soit concurrentielle à l’échelle mondiale et responsable sur le plan de l’environnement.

Sources :
Service de presse du CPM : 613-957-5555
Service de presse de la Maison-Blanche : 202-456-2580

le 1er juin 2009


Réagissez à cet article !

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Votre nom :
Courriel
Titre :
Message :
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter