Tolerance.ca
Regard sur nous et ouverture sur le monde
Indépendant et neutre par rapport à toute orientation politique ou religieuse, Tolerance.ca® vise à promouvoir les grands principes démocratiques sur lesquels repose la tolérance.

Québec 2018: Jean-François Lisée et la diabolisation de Québec solidaire

par
Rédacteur en chef, Tolerance.ca, membre de Tolerance.ca®

Québec solidaire chauffe le Parti québécois dans plusieurs circonscriptions. Pour arrêter la saignée de son parti, le chef péquiste a multiplié les attaques contre la formation de gauche souverainiste. Une stratégie qui n’a pas les faveurs de tous les membres de son parti.

Depuis le dernier débat des chefs à TVA, le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée, n’a manqué aucune occasion, quand il ne la provoquait pas (comme au Face à face à TVA/LCN), pour s’en prendre à Québec solidaire (QS) et essayer de le diaboliser. Les péquistes continuent de relayer sur les réseaux sociaux ce message négatif. Mais, la vice-chef du parti et députée de Joliette, Véronique Hivon, désavoue cette stratégie de diabolisation de QS.

QS et l'antimarxisme de Jean-François Lisée

Le lundi 24 septembre, M. Lisée était en entrevue avec l’animateur Paul Arcand au 98,5 FM. L’occasion pour lui de poursuivre sa croisade contre QS. Il a qualifié la formation souverainiste de gauche de parti ''anticapitaliste,'' contrôlée en catimini par un courant ''sectaire, dogmatique, ancré dans le marxisme;'' comme si le marxisme était une maladie honteuse ou qu’il était illégal de s’en réclamer au Québec. Il a également affirmé que les co-porte-paroles Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois ''n’ont pas le pouvoir à Québec solidaire'' car, toujours selon lui, ''le vrai pouvoir (…) est ailleurs.'' Quelques jours plus tôt, il avait parlé d’un chef et d’un programme cachés. Mais, une simple visite du site de la formation de gauche permet de se rendre compte que ce programme est tout sauf caché puisqu’on peut le consulter.

Pour le fonctionnement réel des structures du pouvoir solidaire, M. Lisée est bien placé pour savoir depuis des années que QS s’est donné une structure politique différente de celle des autres partis présents à l’Assemblée nationale et qui se veut un reflet de la volonté de sa base militante.

Quand M. Lisée reproche aux Solidaires leur mode de fonctionnement et parle d’une direction occulte, ce qui est en soi une ingérence dans les affaires internes d’un parti légal, chose qu’il n’accepterait de personne dans le cas de son propre parti, il pousse les membres de ce parti à remonter le temps et à se rappeler des reproches faits pendant le Printemps Érable à Gabriel Nadeau-Dubois, du temps où il était co-porte-parole de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ). Plusieurs n'acceptaient pas alors qu'il leur répète qu'il devait référer régulièrement à son association avant de faire des déclarations et que dans le cas contraire, il serait renvoyé illico presto. L'angle d'attaque de M. Lisée dépasse la seule tactique partisane à des fins électoralistes. Elle reflète peut-être un choc de deux cultures politiques, une plutôt pyramidale et centralisatrice et une autre plus décentralisée et plus proche de la base politique.

****

Jean-François Lisée sait qu’une partie des électeurs de son parti est séduite par le message optimiste de Québec solidaire. Le doyen de l’Assemblée nationale et député péquiste sortant d’Abitibi-Ouest François Gendron peut lui en parler. Pour essayer de ramener ces électeurs au bercail et arrêter sa saignée, il a joué la carte de la peur et de la diabolisation de la formation souverainiste de gauche. Mais, avec les révélations embarrassantes sur l’appui officiel du Parti communiste aux 125 candidats péquistes et sur le noyautage de son parti, il fait figure de l’arroseur arrosé. D’ailleurs, il semblait embarrassé quand des journalistes le questionnaient sur la mobilisation des communistes derrière les candidats de son parti.

27 septembre 2018



Réagissez à cet article !
Pour écrire votre réaction, nous vous encourageons à devenir membre de Tolerance.ca® ou de vous identifier si vous êtes déjà membre. Vous pouvez poster une réaction sans devenir membre, mais vous devrez compléter vos informations personnelles pour chaque réaction.

Devenir membre (gratuit)   |   S'identifier

L'envoi de votre réaction est soumis aux règlements et conditions de Tolerance.ca®. Vous devez lire Les règlements et conditions de Tolerance.ca® et les accepter en cochant la case ci-dessous avant de pouvoir soumettre votre message.
Votre nom :
Courriel :
Titre :
Message :
 
  J'ai lu et accepté les règlements et conditions de Tolerance.ca®.
Chronique
Cet article fait partie de

La Chronique du rédacteur en chef
par Aziz Enhaili

Aziz Enhaili est spécialiste du Moyen-Orient, de l’islam et de politique étrangère. Il est contributeur irrégulier au volet «voisinage» du groupe Europe2020. Il s’agit d’une unité européenne dédiée à la recherche dans le domaine de prospective internationale. Il  a contribué à trois... (Lire la suite)

Lisez les autres articles de Aziz Enhaili
Suivez-nous sur ...
Facebook Twitter